Coupe de la Caf : L’arbitre tabassé par des dirigeants de Jaraaf

Coupe de la Caf

Le Malien Boubou Traoré et ses assistants ont reçu des actes d’agressions à la fin du match contre Coton sport ce dimanche, 23 mai 2021 au stade Lat-Dior de Thiès.

C’est à un comportement moyenâgeux des dirigeants de Jaraaf qu’on a assisté à la fin du match des quarts de finales retour de la Coupe de la Confédération face à Coton sport de Garoua. La victoire de Jaraaf (2-1) a été insuffisante pour se qualifier. Et c’est le club camerounais qui s’est adjugé le ticket pour les demi-finales. Les images filmées à la fin du match et publiées par le site Internet Galsen221.com montrent bien des responsables identifiables par l’équipement de Jaraaf, fonçant à bras raccourcis sur Boubou Traoré, le rouant de coups de points. « Jaraaf – Coton sport : l’arbitre reçoit un coup K.O en fin de match », titre un confrère sénégalais. « Incidents au stade de Lat-Dior de Thiès à la fin du match Asc Jaraaf Dakar – Coton Sport de Garoua. L’arbitre de la rencontre a été violemment agressé par des supporters et a été blessé à la tête », a twitté la Crtv.

Le confrère Abdoulaye Fall de Sénégalactu confirme bien ces actes de violence sur Boubou Traoré à l’issue du match : « Des scènes de violence ont émaillé la fin du match Jaraaf Coton Sport Garoua marquant les quarts de finale retour de la coupe de la Caf. En effet, après la fin du match, l’arbitre malien Boubou Traoré a été pris à partie par les membres du Jaraaf de Dakar ».

Le péché de Boubou Traoré, dont des images démontrent un gros bandage à la tête depuis hier, est d’avoir invalidé un 3ème but inscrit à la 68ème minute de jeu par Jaraaf, qui lui ouvrait ainsi et probablement les portes de la qualification. Pourtant, les arbitres, au regard du ralenti de cette action à la télé, ont bien joué leur partition en sanctionnant une faute de hors-jeu signalée par l’arbitre assistant. « N’eut été la réaction des forces de l’ordre cela pouvait être pire pour l’arbitre. Après ces incidents l’arbitre a demandé au commissaire du match de noter ces attaques », écrit Abdoulaye Fall.

Des réactions d’indignation fusent de part et d’autres. Nul doute que la Confédération Africaine de Football (Caf) qui ne s’est pas encore prononcée sur cette affaire, ne va pas laisser passer de tels actes de dirigeants du club sénégalais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *