Coup de théâtre au Cameroun : La justice annule le congrès contesté de Kona Robert du PCRN !

Kona

Dans une décision fracassante, le juge des référés a interdit la tenue du congrès organisé par Kona Robert les 25 et 26 mai à Maroua. Une victoire retentissante pour le PCRN qui crie à « l’arbitraire de certains responsables administratifs« .

C’est un véritable séisme politique qui vient de secouer le Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN). Selon des informations exclusives obtenues par votre média 237online.com, le juge des référés a rendu ce mardi une décision interdisant le congrès que comptait organiser le militant dissident Kona Robert ce week-end à Maroua, chef-lieu de la région de l’Extrême-Nord.

La justice donne raison au PCRN face à Kona Robert

Dans son ordonnance dont 237online a pu se procurer une copie, le magistrat a estimé que la demande introduite par le PCRN était « fondée » et que toutes les exceptions de nullité soulevées par le camp de Kona Robert devaient être « rejetées comme non fondées« . En conséquence, le juge « ordonne l’interdiction du congrès du PCRN organisé par M. Kona Robert les 25 et 26 mai 2024 à Maroua jusqu’à l’issue de la procédure pendante à Kaélé en annulation du congrès de Guidiguis ».

Une décision qui sonne comme un cinglant désaveu pour celui qui, il y a peu, était encore considéré comme un cadre influent du parti. Kona Robert, rappelons-le, avait été exclu du PCRN il y a quelques mois dans des conditions houleuses. Depuis, l’ex-militant multiplie les initiatives pour tenter de s’emparer des rênes de la formation politique, n’hésitant pas à convoquer un congrès parallèle vivement dénoncé par la direction légitime.

« Un dernier rempart contre l’arbitraire administratif« 

Pour le PCRN, cette victoire judiciaire a valeur de symbole et de principe. Contacté par 237online, Nyeck Biyaga Joseph Félix, membre du Bureau politique national, s’est réjoui de ce verdict qui « redonne espoir » : « Nous croyons à la justice de notre pays qui, comme l’armée, reste le dernier rempart contre l’arbitraire de certains responsables de nos administrations« , a-t-il réagi.

Une allusion à peine voilée aux décisions controversées des autorités locales qui avaient dans un premier temps autorisé la tenue du congrès litigieux de Kona Robert, au mépris des recours introduits par le PCRN. Le parti avait à plusieurs reprises tiré la sonnette d’alarme sur ce qu’il qualifie « d’ingérence manifeste et partiale » de l’administration dans ses affaires internes.

Kona Robert condamné aux dépens, la procédure de Kaélé se poursuit

Pour couronner ce succès judiciaire, Kona Robert a été condamné à payer les dépens du procès, lesquels ont été « distraits au profit de Me René Roger Bébé« , l’avocat du PCRN. Mais si cette première manche est remportée, la bataille judiciaire est loin d’être terminée. Car en parallèle, une procédure en annulation du précédent congrès organisé par le dissident à Guidiguis est toujours pendante devant le tribunal de Kaélé.

Jusqu’au dénouement de ce contentieux qui déchire le parti, le congrès de Maroua restera donc aux oubliettes. Un sérieux revers pour Kona Robert et ses partisans qui espéraient profiter de ce grand raout politique pour asseoir leur légitimité contestée et rebattre les cartes en vue des prochaines échéances électorales. Mais c’était sans compter sur la détermination du PCRN et de son président Cabral Libii, bien décidés à défendre bec et ongles l’unité et l’intégrité de leur famille politique face aux tentatives de déstabilisation.

Par François Ngoumou pour 237online.com

One thought on “Coup de théâtre au Cameroun : La justice annule le congrès contesté de Kona Robert du PCRN !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *