Afrique

Correspondance: Raisons pour lesquelles j'ai compris les mensonges des livres Abrahamique (Torah, Bible, Coran, etc)

Le concept biblique de Dieu et du diable ainsi que du ciel et de l’enfer sont des idéologies romaines créées par l’homme qu’ils ont volées et plagiées dans des cultures qui existaient avant eux, telles que les Grecs, les Zoroastriens et les anciens Égyptiens.

L’histoire de la création biblique de l’homme et de la femme formés à partir de la terre/argile du sol provenait des anciens Égyptiens des milliers d’années avant la Bible, mais ils considéraient la Femme comme étant le Créateur plutôt que l’Homme; a l’instar de beaucoup de populations amérindiennes noires, asiatiques, Océaniques et d’autres cultures d’ascendance Afrikaines partout dans le Monde, qui partagent une histoire de création similaire.

L’histoire Abrahamique du déluge vient de la combinaison des récits égyptiens de la Vache du ciel, de «l’inondation annuelle du Nil» et du récit sumérien sur le «grand déluge» relaté dans l’épopée de Ziusudra ainsi que dans l’épopée de Gilgamesh.

Le fait évident que les Dix commandements Abrahamiques de la Torah découlent des 42 lois de Ma’at, le système spirituel des anciens Royaumes Nilotiques mais qui a été légèrement modifiés pour s’adapter au récit de l’histoire fictive d’un soi-disant peuple Élu

Les nombreux livres de morale et de sagesse biblique tels que les Proverbes, les Psaumes, les Hymnes etc, sont plagiés à partir des écrits trouvés sur des tablettes dans les tombes des Royaumes des Deux-Terres

L’histoire de la mort, de l’enterrement et de la résurrection d’un personnage appelé Jésus, a été créée par les Romains et celle-ci est à la fois basée sur les histoires Nilotiques de la résurrection d’Osar à travers son fils Heru; le représentant de la lumière solaire par le biais de Meri-Amon, c’est pourquoi leur Jésus ressuscité était à l’origine considéré par les premiers croyants comme une métaphore astrologique du soleil de la justice.

L’histoire du Messie du Nouveau Testament est en grande partie basée sur la vie d’un homme Afrikain nommé Issa qui était membre du sacerdoce Karastique des Esséniens et que les Romains ont transformé en Messie, en incorporant le même récit d’un sauveur existant déjà dans d’autres cultures antérieures telles que Horus, Zeus, Mithras et Krishna etc,, qui bien sûr existaient tous avant la naissance présumée d’un soi-disant Jésus.

Lire aussi
Ballon d'Or : qui pour succéder à George Weah?

Le sacerdoce essénien qui a abouti aux groupes de disciples des nazaréens d’Issa , dont les personnages du christianisme ont été volés, a lui-même tiré ses enseignements du sacerdoce Osirien qui pratiquait les arts spirituels Karastique et philosophiques de la vallée du Nil .

On ne trouve aucune preuve historique qu’un quelconque personnage de la Bible ait physiquement existé, car jusqu’à présent, on n’a jamais trouvé aucun lieu de sépulture pour une seule de ces personnes citées dans les livres Abrahamique alors que d’un autre côté, on trouve des tombes pour de nombreux anciens Rois et dirigeants à Ta Seti ainsi qu’à Ta-meri datant de plus de 5 000 ans.

la Bible que nous lisons aujourd’hui a été mis en place sur une période de 700 ans, c’est à dire entre le 4e siècle et le 11 ème siècle; et la première bible physique composée à la fois de l’Ancien Testament et du Nouveau Testament a été créé vers 1455.

Les Grecs sont venus en Égypte et ont ensuite forcé des prêtres Afrikains de la Vallée du Nil et de leur province; Kanana (Kanaan) à traduire leurs écrits en grec, puis au fil du temps, les Grecs ont plagié ces écrits pour créer le peuple hébreu dont l’histoire correspond à l’apparition des Hyksôs pour devenir plus tard l’Ancien Testament dont la soi-disant langue et écriture paléo-hébraïque n’est seulement qu’une pâle version de l’ancienne langue Kana Anu

La raison pour laquelle certaines grand groupes Afrikains modernes tels que les Igbos, les Lembas, les Ga-dangmes, les Kikuyus et les Falashas prétendent par ignorance, être les descendants des Israélites bibliques parce que pratiquant des soi-disante coutumes hébraïques, est parce qu’ils sont en réalité les descendants directs des castes de prêtres antiques qui pratiquaient déjà tout cela dans les anciens royaumes Afrikains de la Vallée du Nil, et à partir desquels la plupart des coutumes bibliques ont été plagiés.

Lire aussi
Comment la France Vampirise l'Afrique

La majorité des anciennes pratiques et coutumes spirituelles des peuples autochtones que les chrétiens, les juifs et les musulmans considèrent comme païennes ou mauvaises, ne sont en fait que des rituels impliquant la Nature qui nous relient ci-dessous comme ci-dessus au Cosmos lesquelles faisaient encore partie de nos pratiques avant la Maafa (holocauste Afrikain)

La croyance religieuse populaire selon laquelle les cultures Afrikaines adoraient de nombreux dieux différent est fausse, les énergies auxquelles elles font appel symbolisent tout simplement les différents aspects de la Nature et de l’Univers afin de mieux les utiliser, tels que les planètes, le ciel, l’air, l’eau, le feu, les arbres, les plantes, animaux,.les minéraux, etc qu’ils ont parfois personnifié pour accéder grâce à la puissance de l’esprit, à l’énergie et à la puissance d’un élément en particulier

Ces livres à travers ces nombreuses religions ne causent que de la confusion, de la division même au sein d’un même peuple, d’une même Famille, et ont toujours été utilisé comme des outils pour amener de manière subliminale les Peuples conquis à se conformer ou à se soumettre au pouvoir de leurs colonisateurs .

Notre âme est notre ressource la plus puissante et elle dépend de la façon dont nous la nourrissons spirituellement

Ce que les gens appellent le Très Haut, symbolise simplement la force énergétique créatrice Féminine et Masculine invisible qui régit l’Univers et qui vit également dans toutes les formes de la vie physique, y compris les planètes, la nature, les plantes, les humains, les animaux; les minéraux etc,, avec lesquels nous formons une symbiose, ce qui signifie que nous sommes nés avec tout ce dont nous avons besoin.

Dawidi Uchiwa

Tags
Afficher plus

Un commentaire

  1. je sais que qu’il y a une vrai supercherie dans ses histoires des trois religions dites révélées. il y a quelques choses qui n’est pas clair.

    Avec eux, on a parfois l’impression que avant qu’ils apparaissent, la vie était brute, où les forts marchaient sur les faibles, où les gens étaient ignorants et n’avaient pas connaissances du monde qui les entoure.

    alors que quand on lit, on s’informe et qu’on fait des recherches, on s’en rend bien compte qu’il y a des grands savants qui ont existé des milliers d’années avant eux.

    je sais aussi autrefois, l’Afrique était une terre de savoir et de connaissances et que les autres savants du monde venaient s’instruire.

    hélas, chaque peuple a des moments de gloire mais aussi des moments difficiles.
    je suis fière de moi, de mon histoire et des mes ancêtres kemit.

    je conseille aux gens, surtout les pratiquants des trois religions révélées, de s’informer sur leur histoire à tant que Noir, car dans la Bible ou le Coran, Dieu dit de chercher la connaissance. Donc Il ne t’en voudra pas si tu cherches tes origines et que tu découvre une autres vérités autres que ce qu’on t’a appris à l’église ou à la mosquée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer