Coronavirus au Cameroun
STATISTIQUES
Confirmés
658
Actifs
632
Guéris
17
Décès
9
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 06 avril 2020
Sport

Coronavirus: Le Cameroun malade ; vers un report du Chan 2020 ?

Entre de nouveaux sujets infectés enregistrés ces derniers jours, le désistement du Rwanda et celle annoncé du Maroc, doublée de la rigueur exigée dans le respect du cahier de charges, la probabilité de voir la Confédération africaine de football reporter finalement le Championnat d’Afrique des nations est grande.

Compétition viruséé ? Il y’a en tout cas, de fortes raisons de le croire. Le ciel du Chan 2020 continue de s’obscurcir au fur et à mesure que la date du coup d’envoi approche. Programmée du 4 au 25 avril prochain au Cameroun, le tournoi réservé aux joueurs locaux voit les mauvaises nouvelles s’accumuler surtout avec la menace du coronavirus qui plane désormais telle une épée Damoclès, sur la tête du pays hôte. La dernière en date est le forfait du Rwanda. Les autorités du pays ont annoncé que « la participation des équipes ou des athlètes rwandais aux événements sportifs internationaux prévus [était] annulée jusqu’à nouvel ordre ». Les Fédérations et associations sportives rwandaises ont par conséquent été priées « d’informer leurs fédérations internationales respectives de la décision du gouvernement du Rwanda d’annuler sa participation aux jeux et compétitions continentales et internationales prévus jusqu’à nouvel ordre en raison de la propagation continue du Covid-19. » La mauvaise nouvelle est tombée vendredi dernier, suscitant dans le Comité d’organisation du Chan déjà rongé par la psychose, des commentaires et des analyses à n’en plus finir.

Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que ce désistement pourrait amener d’autres nations qualifiées à se poser la question de leur participation. Des rumeurs de forfait circulent avec insistance au Maroc, où les compétitions sportives ont été suspendues sine die. Supposé débuter ce lundi au complexe Mohammed VI, le stage de l’équipe nationale des joueurs locaux a été annulé hier dimanche, a-t-on appris de nos confrères du site orangefootballclub.com. Après la suspension de tous les rassemblements et matchs de différentes catégories dans le pays par mesure de protection contre le coronavirus, les Lions de l’Atlas A’ ne font donc plus exception. Une « réunion d’urgence » a été convoquée pour ce lundi par la Fédération royale marocaine de football (Frmf). Il paraît de plus en plus probable de voir les hommes de Houcine Ammouta renoncer à aller défendre au Cameroun le titre gagné à domicile en 2018. Si toutefois la compétition a bien lieu. Etant donné la progression de la pandémie de Covid-19 sur le continent et les restrictions aux déplacements prises par un nombre croissant de pays, un maintien paraît peu envisageable. La Confédération africaine de football devrait faire part de sa décision finale dans les prochaines heures, alors que se termine dimanche une visite d’inspection dans le pays hôte.

Lire aussi
Coronavirus : Voici la potion magique qui éradique la maladie

Mesures préventives

Quant au tournoi préparatoire des 3 Nations (Ouganda, Zambie, Mali), il est passé à la trappe à cause de la pandémie, a annoncé samedi l’Ouganda, qui devait l’accueillir. Jeudi, un autre tournoi de préparation, réunissant cette fois le Burkina Faso, le Togo et le Niger, avait été annulé pour des raisons similaires. Le doute est donc de plus en plus permis sur la tenue du Chan 2020. Une défection du royaume chérifien entrainera certainement un report ou une annulation du tournoi. Faut-il rappeler qu’une délégation de la Caf se trouve actuellement à Yaoundé pour évaluer l’ensemble des mesures préventives prise par le comité local d’organisation. Et pour en rajouter au pessimisme du pays hôte, la Caf met la pression sur le Cochan. Dans une correspondance datant du 08 mars et qui a pour objet : « éléments importants pour l’organisation du tournoi final-Chan 2020 », l’instance faîtière du football africain demande au secrétaire général de la Fécafoot de lui fournir urgemment des informations relatives à plusieurs aspects devant concourir à l’organisation du Chan 2020.

Pression sur le Cameroun

Citons pêle-mêle : les aspects généraux et compétitions, l’arbitrage, le marketing, les médias et le médical. Dans ce chapelet d’exigences, la fermeture de tous les stades semble revêtir plus d’importance pour la Caf qui dans sa correspondance a mentionné en rouge cette recommandation qui prescrit la fermeture de l’infrastructure sportive dès le 12 mars. Les Stade omnisports de Yaoundé, de Bepanda, de Japoma et de Limbe doivent donc être cadenassés. La Caf exige également la mise à jour de l’état des pelouses des terrains d’entrainement du stade principal de Japoma, du stade de Bonamoussadi, Mbappé Leppe, Annexe 1, Beac, et les stades d’entrainement de Limbe. Quant à l’arbitrage, l’instance exige du Cameroun de mettre gratuitement à sa disposition à partir du 5 avril 2020, le système Var complet avec un système de backup dans chacun des sites de la compétition, installé au plus tard le 2 avril pour le test de technologie. Sur le plan médical, la mise d’un certain nombre de dispositifs, les uns aussi importants que les autres est exigée. Un chapelet d’exigences que le pays de Samuel Nlend n’est pas à même de fournir des garanties quant à leur effectivité avant le coup d’envoi. Dans la foulée, l’instance que dirige le malgache Ahmad Ahmad a décidé vendredi dernier de finalement agir par mesure préventive pour contrer la propagation du Corona Virus dénommé Covid-19. Tel que mentionné dans le communiqué de presse, « la Caf estime que l’organisation des matches éliminatoires de la Can Total 2021 (3e et 4e journée) ne peut être assurée convenablement. En conséquence, elle décide du report des matchs des 3e et 4e journées à une date ultérieure. » Chaud devant !

Lire aussi
Coronavirus - Confinement total: Le Président Paul BIYA se prononce

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer