Politique

Coronavirus: Le Cameroun interdit les missions des ministres à l’étranger

En raison du risque élevé de l’épidémie de coronavirus à travers le monde, Joseph Dion Ngute a décidé, à travers une lettre-circulaire en date du 12 mars dernier, de suspendre temporairement les missions à l’étranger des membres du gouvernement.

L’apparition de la pandémie du coronavirus dans le monde et singulièrement au Cameroun apparait comme une préoccupation majeure des pouvoirs publics. Face à cette situation, des actions sont menées sur le terrain pour circonscrire le mal aux frontières nationales. Il en est de la décision prise le 12 mars dernier par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute. En effet, au moment où le pays vient d’enregistrer son troisième cas positif au coronavirus, un citoyen camerounais résidant en Italie ayant transité par Paris et arrivé au Cameroun le 7 mars, et dont les formalités de prise en charge médicale sont en cours, le chef du gouvernement, dans une lettre circulaire, interdit la sortie du territoire national des membres du gouvernement.

Le Premier ministre indique que cette restriction, dont l’application doit être rigoureusement respectée, ne peut être levée qu’en cas de nécessité. Cela étant, pendant la période de cantonnement au pays, les chefs de missions diplomatiques du Cameroun à l’étranger seront chargés de représenter le pays aux différentes rencontres internationales. Dans la série de mesures préventives gouvernementales, le ministère des Relations extérieures conditionne l’obtention d’un visa d’entrée au Cameroun à la présentation d’un test au coronavirus effectué par une institution agréée. Pour sa part, le 13 mars dernier, le consulat général du Cameroun en France a rendu publique une note d’information qui stipule que les demandeurs de visa d’entrée au Cameroun et de laissez-passer, sont désormais priés de présenter obligatoirement le résultat du test au Covid-19 obtenue auprès d’une institution agréée.

Le 14 mars de la Santé publiqe, Manaouda Malchie annonçait la confirmation d’un troisième cas de COvid-19 sur le territoire national : un citoyen camerounais âgé de 56 ans, résident en Italie dans la région de Venetie. Ce dernier est arrivé au Cameroun le 7 mars après avoir transité par Paris. « Ce nouveau cas importé a été détecté grâce au dispositif de surveillance mis en place par le ministre de la Santé publique. Le sujet est en isolement et bénéficie d’une priseencharge adéquate. Le traçage et la recherche des sujets contacts se poursuivent », note le communique de presse du ministre de la Santé publique.

Enfin, « le minsitre de la Santé publique rassure les Camerounais et l’opinion publique internationale que les mesures de contrôle adéquat sont mises en oeuvre par le gouvernement pour contenir le foyer épidémique, réduire les risques de nouvelles importations et éviter la transmission du Covid-19 ». Pourtant, pendant ce temps, un quatrième cas a été annoncé ce dimanche : le patient suspect a été identifié la veille par le dispositif de l’aéroport de Yaoundé-Nsimalen, sur le vol SN Brussels en provenance de Paris et confirmé à l’hôpital Jamot de Yaoundé. Dans ce contexte de crise sanitaire, les inquiétudes demeurent quant à la tenue du Championnat d’Afrique des Nations de football (CHAN) qui devrait démarrer au Cameroun le 4 avril prochain. Pendant deux jours, les 14 et 15 mars derniers, la commission médicale a séjourné au Cameroun, afin de mesurer le dispositif mis en place par les autorités camerounaises pour contenir le virus.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer