Afrique

« Consensus » autour du nom de la monnaie unique de la CEDEAO

Un « consensus » s’est dégagé, mardi à Abidjan, sur la dénomination de la monnaie unique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), à l’issue d’une réunion des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales de la région.

« Il y a eu un consensus autour d’un nom et c’est ce consensus qui va être porté à la connaissance des chefs d’États qui auront à décider» à l’occasion d’un Sommet à Abuja fin juin 2019, a dit à la presse le ministre ivoirien de l’Économie et des finances, Adama Koné, en marge de la clôture de la session.

Selon le projet de rapport consulté par APA, « à l’issue des échanges, un consensus s’est dégagé sur la dénomination ECO comme monnaie unique de la CEDEAO. Toutefois, un accord n’a pu être trouvé pour le symbole. A cet égard, il a été recommandé d’approfondir les réflexions sur le symbole associé au nom ECO ».

Concernant le nom de la monnaie unique, la réunion a été informée que le Groupe de travail sur le nom et le symbole, a « retenu trois noms pour la monnaie unique de la CEDEAO sur un ensemble de 13 propositions soumises à son appréciation ».

Par ordre, les noms proposés sont « ECO (1), AFRI (2) et KOLA (3) », souligne le projet de rapport qui mentionne que « les choix de ces noms ont été opérés sur la base des critères pondérés préalablement définis », prenant en compte l’identité de la CEDEAO (40%), la signification (25%), la facilité de prononciation (20%) et la créativité (15%).

Interrogé, le président de la Commission, Jean-Claude Brou, a relevé que les ministres ont, au cours de la rencontre, « beaucoup insisté sur la convergence macroéconomique » au regard des tailles des différentes économies de la région.

La convergence, souligne-t-il, « dépend des efforts des pays et il y a des critères de premier rang et de deuxième rang » que les États membres de la CEDEAO « doivent continuer à respecter pour aller à cette monnaie unique ».

Évoquant la convergence macroéconomique 2018 de la Communauté, la réunion a noté que la région a enregistré « une croissance de 3,0% en 2018 contre 2,3% en 2017. Elle devrait connaître une croissance de 3,4% en 2019 ».

Le rapport fait, en outre, état de ce que les performances des Etats membres sont restées relativement stables par rapport à celles de 2017. Quant aux performances au niveau des critères primaires en 2018, il ressort que « la situation s’est détériorée pour le critère du déficit budgétaire ».

Pour le critère du déficit, « cinq pays respectent la norme contre sept en 2017. Par contre, l’on note des améliorations en termes de conformité aux critères relatifs à l’inflation et au financement du déficit budgétaire par la banque centrale avec un pays supplémentaire, portant respectivement à 12 et à 14 le nombre total de ces pays qui respectent ces critères », poursuit le rapport.

La performance concernant le critère des réserves brutes en mois d’importations est, quant à elle, « restée stable en 2018 avec quatorze pays comme en 2017 ». Celle au titre des critères secondaires en 2018 s’est améliorée en termes de stabilité du taux de change nominal.

S’agissant de la conformité au critère de la dette publique, « la situation est demeurée inchangée avec douze pays respectant la norme en 2017 et 2018», poursuit le document.

Cette réunion de la Commission de la CEDEAO, tenue du 17 au 18 juin 2019, avait pour objectif d’examiner les rapports du Comité technique tenu du 13 au 15 juin 2019, du Groupe de travail sur le régime de change, le cadre de politique monétaire, le nom et le symbole de la monnaie unique.

La rencontre a réuni les gouverneurs des banques centrales de la BCEAO, de la Banque centrale de la Guinée (BCRG), la Banque centrale du Ghana (BoG), la Banque centrale de la Gambie (CBG), la Banque centrale du Libéria, la Banque centrale du Nigeria (CBN) et la Banque centrale de la Sierra Leone (BSL).

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer