CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Economie

Concurrence déloyale: Total-Cameroun se lance dans le commerce de proximité

La multinationale spécialisée dans la distribution des produits pétroliers a ouvert une croissanterie hors de ses stations-services au quartier Bonapriso à Douala.
Pour le député Jean Michel Nintcheu, le groupe pétrolier s’écarte de son objet social.
«C’est purement et simplement de la provocation. Parce qu’une multinationale comme la Total avec tous les moyens colossaux qu’elle dispose ne saurait venir faire concurrence aux Camerounais qui font dans le commerce de proximité. Elle dispose déjà des boutiques au sein de ses stations-services. 237online.com Ouvrir une autre boutique hors de ces stations, je considère cela comme de la concurrence déloyale et déséquilibrée vis-à-vis des détaillants», fulmine Jean-Michel Nintcheu, le député Sdf Wouri Est, visiblement dans tous ses états à l’évocation de ce qu’il considère comme une concurrence déséquilibrée et déloyale de Total-Cameroun face aux petits détaillants. De passage dans les artères du quartier Bonapriso, au lieu dit ancien champion, un quartier chic de la métropole économique, l’élu du peuple a aperçu, comme tous les usagers qui passent par cette rue, la banderole aux couleurs du groupe français annonçant l’ouverture d’une croissanterie.
Dans un premier temps, l’élu du peuple a cru assister à l’ouverture d’une énième station service du groupe pétrolier. Il faut noter que sur les 576 stations services opérationnelles au Cameroun selon les chiffres du ministère des mines, de l’Industrie et du Développement technologique, le groupe français se taille la part du lion avec près 176 stations services. Que non ; dans le coin, aucune pompe n’est visible. Il s’agit bien comme l’indique la banderole de « l’ouverture de la croissanterie, ouverte tous les jours» qui a ouvert ses portes depuis quelques jours. On y trouve un peu de tout dans les rayons. Des croissants, des liqueurs, des boissons gazeuses, des eaux minérales, des bonbons et des chocolats, des parfums, des déodorants même des biscuits de 50 Fcfa. Bref tout ce qu’on peut trouver dans une épicerie ou tout au plus un supérette.

Proximité
Une autre boutique « bonjour» qui vient s’ajouter à toutes les autres logées dans ses stations services Total. A la seule différence que celle-ci n’est pas située au sein d’une station service. Ce qui suscite les inquiétudes du député de la nation. L’appétit venant en mangeant, l’honorable Jean-Michel Nintcheu craint que le groupe pétrolier ne s’écarte de son objet social qui est l’extraction et la distribution des produits pétroliers dans lequel il excelle pour annexer le commerce de proximité. Pour lui « la multinationale ne devrait pas se lancer dans ce genre d’activité. A cet effet, les autorités locales devraient interdire cette initiative. Si par extraordinaire, Total a eu l’autorisation de se lancer dans ce type d’activité, très rapidement cette autorisation doit lui être retirée», dénonce l’élu du peuple. Rendu à la direction générale de Total, mercredi 4 mai 2016, pour obtenir d’amples informations sur l’activité de cette multinationale, une source proche du service de la communication que Le Messager a rencontrée, a fait dire au reporter que le maître des céans est en congé. Par conséquent, elle n’est pas habilitée à éclairer notre lanterne.

Blanchard BIHEL

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer