Société

Concours d’entrée à l’ENAM : Joseph Le accusé lui aussi de népotisme

Sur les quatre départements que compte la Région de l’Est, 99% des admis au dernier concours de l’ENAM, viennent du département du MINFOPRA Joseph Le et les 1% restants du département de la Kadey.

Très récemment, les irrégularités ainsi que quelques incongruités descellées dans la liste définitive des admis à l’Ecole National de l’Administration et de la Magistrature (ENAM), avait défrayé la chronique. Le Directeur Général de la prestigieuse institution Sieur Soumbou Angoula, pour y avoir placé plus d’une dizaine des membres de sa famille et assimilés faisait la vedette des ‘’Une’’ de plusieurs journaux camerounais.

Mais ce faisant, l’émotion des uns et peut être la précipitation des autres avaient en quelque sorte jeter un voile sur le fait que d’autres pontes du régime avaient également fait main basse sur l’ENAM. C’est le cas du Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative Joseph Le qui lui aussi est accusé par les fils du soleil levant de n’avoir placé que ses frères du Département du Haut-Nyon à l’ENAM.

Lire aussi
Kumba: Les couacs du Redhac sur la tragédie

Selon les informations glanées au sein de la grande communauté des ressortissants de la Région de l’Est, « la grande majorité de ceux qui ont eu les définitifs dans la région de l’Est Cameroun, région d’origine du MINFOPRA sont par une coïncidence extraordinaire originaire du même département que Joseph le, excepté un candidat originaire du département de la kadey dans la section administration générale ».

« En d’autres termes le département de la Boumba et Ngoko et du lom et Djerem n’ont eu aucune place. Ceci pour dire que seuls les fils du département d’origine du MINFOPRA sont par extraordinaire les plus brillants de l’Est Cameroun sur quatre départements que compte l’est Cameroun. 99% des admis viennent du département du MINFOPRA Joseph Le et les 1% restants du département de la kadey. ».

Lire aussi
Bankim: Les militaires bastonnent et tirent à balle réelle sur les populations

« Pourtant le département de la Boumba et Ngoko avait plus de 6 admis fils de pauvres aux admissibles ainsi que celui du lom et Djerem mais au définitif ceux qui ont été tous retenus viennent à 99% du département d’origine du MINFOPRA. Ça ne peut plus continuer comme ça. », affirme un candidat malheureux, ressortissant de la Région de l’Est.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page