Climat : le MINJEC réunit la jeunesse camerounaise pour une prise de conscience

changement climatique minjec

Le Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique (MINJEC) accueille depuis ce lundi au Palais des Sports de Yaoundé une grande conférence nationale des jeunes centrée sur les défis climatiques. Objectif : mobiliser la nouvelle génération sur cet enjeu primordial.

Une thématique en prise avec l’actualité mondiale

C’est devant un parterre fourni de responsables administratifs, d’agences onusiennes et de figures de la jeunesse camerounaise que le MINJEC a donné le coup d’envoi de cette rencontre placée sous le signe de l’écoresponsabilité.

Son timing, à quelques jours de la cruciale conférence internationale sur le climat COP28 de Dublin, n’a évidemment rien d’un hasard. Preuve que le Cameroun entend bien prendre toute sa part dans ce défi planétaire aux lourds impacts locaux.

La jeunesse en première ligne

Dès son discours introductif, le Ministre Mounouna Foutsou a d’ailleurs insisté sur le rôle incontournable des nouvelles générations dans ce combat environnemental. En tant que principales victimes futures du dérèglement climatique, elles se doivent d’être à l’avant-garde de cette mobilisation citoyenne.

C’est tout le sens de cette rencontre : forger une « conscience climatique » aiguisée chez les milliers de délégués présents, comme l’a souligné le vice-président du Conseil National de la Jeunesse. Et dégager in fine une position commune comme feuille de route.

Un évènement couplé au programme éducatif PRONEC

Pour le MINJEC, cette initiative s’inscrit en pleine cohérence avec son ambitieux Programme d’Education Civique, de Réarmement Moral et Entrepreneurial des Jeunes (PRONEC).

L’objectif ministériel étant de « créer une génération de jeunes femmes et hommes à la conscience climatique avérée », comme l’a rappelé son patron Mounouna Foutsou. Des citoyens éclairés et engagés pour une cause qui n’attend pas !

Vers des actions climatiques concrètes

Plus qu’un énième forum théorique, cette conférence de trois jours se veut surtout un tremplin vers des réalisations pratiques, à la hauteur des périls climatiques qui s’annoncent.

De quoi espérer voir émerger de ce grand raout de la jeunesse camerounaise des initiatives positives, que le MINJEC entend bien encourager et soutenir à l’avenir sur l’ensemble du territoire.

Joël Mbida, 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *