Climat des affaires – Doing Business: Le Cameroun passe du 163eme au 166eme rang en 2019

Le classement de la facilité de faire des affaires élaboré par la Banque mondiale consacre un nouveau fléchissement de l’économie camerounaise qui passe du 163eme au 166eme rang en 2019.

Le classement Doing Business 2019 consacre un recul du Cameroun qui passe du 163eme rang en 2018 au 166eme rang en 2019 sur 190 pays classés dans le monde. Un recul qui le rapproche des plus mauvais scores, le Gabon 169eme rang, la Guinée équatoriale 177eme rang et la République du Congo 180eme, tous des États de la sous-région Cemac. Le classement Doing Business ou classement de la facilité de faire des affaires s’étend de 1 à 190. Le score recense l’écart que chaque économie a de la meilleure performance réglementaire pour chaque indicateur, à travers toutes les économies mesurées par Doing Business depuis 2005. Le score de la facilité de faire des affaires d’une économie est présenté dans une échelle de 0 à 100, où 0 représente la performance la plus basse et 100 représente la meilleure performance. La performance du Cameroun est de 47.78.

Dix indicateurs déterminent cette performance mitigée : création d’entreprises, obtention d’un permis de construire, raccordement à l’électricité, transfert de propriété, obtention de prêts, protection des investisseurs minoritaires, paiement des taxes et impôts, commerce transfrontalier, exécution des contrats et règlement de l’insolvabilité. Le Cameroun enregistre ses plus mauvaises performances dans le commerce transfrontalier (186eme sur 190), le paiement des taxes et impôts (182eme), et le transfert de propriété (176eme). Les moins mauvaises performances sont l’obtention des prêts (73eme) et la création des entreprises (92eme).

Mise à jour

Les données et classements de Doing Business sont mis à jour chaque année et publiés dans le rapport et sur le site internet. Les données reflètent la situation des économies au 1er mai de l’année de la publication. Lorsque de nouvelles informations deviennent disponibles, les données peuvent être modifiées. Le projet Doing Business mesure la réglementation des affaires et son application effective dans 190 économies et dans certaines villes au niveau infranational et régional. Lancé en 2002, il analyse les petites et moyennes entreprises au niveau national et mesure la réglementation s’appliquant à celles-ci tout au long de leur cycle de vie.

Doing Business encourage la concurrence entre les économies pour la mise en place d’une réglementation des affaires efficace et propose également des points de comparaison mesurables pour réformer offrant une source documentaire pour les universitaires, les journalistes, chercheurs du secteur privé et d’autres personnes s’intéressant au climat des affaires dans les économies du monde entier. Le premier rapport Doing Business, publié en 2003, portait sur cinq ensembles d’indicateurs dans 133 pays. Cette année, le rapport couvre dix ensembles d’indicateurs dans 190 économies. Le projet a bénéficié des avis d’autorités publiques, d’universitaires, de praticiens et d’observateurs. Le but initial reste de fournir une base objective pour comprendre et améliorer l’environnement réglementaire des affaires partout dans le monde. L’indice sur la « Facilité de faire des affaires » place la Nouvelle-Zélande à la première place sur 190 économies en 2019. Les premiers en Afrique sont l »île Maurice est 20eme et le Rwanda 29eme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *