Cinq opérateurs invités à déposer leurs offres, pour remplacer Bolloré au port de Douala – 237online.com
Economie

Cinq opérateurs invités à déposer leurs offres, pour remplacer Bolloré au port de Douala

La direction générale du Port autonome de Douala (PAD), l’entreprise publique chargée de la gestion de la plateforme portuaire de la capitale économique camerounaise, a lancé le 21 mars 2019, un avis de consultation internationale restreinte, en vue de sélectionner, parmi les cinq opérateurs présélectionnés, le nouveau concessionnaire des activités de rénovation, de modernisation, d’exploitation et de maintenance du terminal à conteneurs du port de Douala-Bonabéri.

Ces entreprises présélectionnées au terme d’un appel international à manifestation d’intérêt lancé en janvier 2018, et qui a livré ses résultats en janvier 2019, sont invitées à déposer leurs différentes offres, au plus tard le 18 juin 2019 à 12h, assorties d’une caution de 100 millions de francs Cfa. Il s’agit de CMA Terminals, basé à Marseille en France ; de la société émiratie Dubaï Port World ; de Hutchison Port Investments Ltd, entreprise immatriculée aux Iles Caïmans ; du Saoudien Red Sea Gateway Terminal ; et de Terminal Investment Ltd, une société basée à Genève, en Suisse.

Au terme de ce processus, un seul des cinq opérateurs portuaires sus-mentionnés se verra attribuer le contrat de concession des activités de rénovation, de modernisation, d’exploitation et de maintenance du terminal à conteneurs du port de Douala-Bonabéri, opéré depuis 2005 par le consortium Bolloré-APM Terminals, à travers la société de droit camerounais Douala International Terminal (DIT), dont le contrat expire en décembre 2019.

1xbet AFF

Candidat à sa propre succession sur le terminal à conteneurs du port de Douala, le couple Bolloré-Apm Terminals a finalement été écarté de la course. Au Cameroun, le logisticien français, qui n’aurait cependant pas dit son dernier mot sur la concession de ce terminal à conteneurs, selon des sources généralement avisées, ne dispose désormais des actifs que sur le port en eau profonde de Kribi, dont il opère le terminal à conteneurs dans le cadre d’un consortium formé avec l’armateur français CMA CGM et la société chinois CHEC.

Pour rappel, en dépit de la mise en service en mars 2018, du port en eau profonde de Kribi, construit dans la région du Sud du pays, le port de Douala demeure la principale plateforme portuaire du Cameroun, avec plus de 10 millions de tonnes de marchandises traitées chaque année, à l’import-export, selon diverses statistiques de l’Autorité portuaire nationale (APN).

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer