Société

Chefferie Bangou : Voici la lettre du Prince TIAMEGNY Luther qui a rendu l’écrivain fou

En date du 16 juin 2022, Monsieur TIAMEGNY Flovial Luther en s’adressant au Préfet des Hauts-plateaux dans une correspondance était loin de s’imaginer qu’il plongeait un homme politique, président de parti et élite Bangou dans un désarroi total.

Selon les témoignages, depuis que l’homme politique a lu la correspondance sur les réseaux sociaux il aurait perdu sa lucidité et surtout son sommeil. Il tente de se justifier tout autour de lui en niant en bloc toute les précisions faites sur sa personne par M. TIAMENY. Ce qui plonge l’homme politique dans la tristesse absolue est que ses amis et connaissances ne doute aucunement de la véracité du contenu de la correspondance du Prince TIAMENY Luther. Afin de vous plonger dans la réalité actuelle de ce soit disant descendant de la Chefferie Bangou (son père ayant servi comme coursier et goûteur du Roi SINKAM Charles), nous vous proposons dans son intégralité cette lettre adressée au préfet des Hauts-Plateaux.

Bangou le, 16 Juin 2022
Monsieur TIAMEGNY Flovial Luther.
Prince à la Chefferie Bangou
Conseiller Municipal de l’Arrondissement de Bangou

 
Objet : Lettre de mise aux points suite à une correspondance à vous adressée par une élite Bangou dont j’ignore le nom, en date du 09 Juin 2022 faisant allusion aux instructions répétitives d’individus dans l’enceinte de la Chefferie Bangou et à des menaces de mort.
 
Il faut être un illettré pour écrire à une Autorité Administrative avec des expressions « précieuse attention » « profonde considération » fraternellement » (même si vous êtes des frères). Il faut savoir faire la différence entre les correspondances familiales et administratives. A moins que de telles familiarités ne cachent des considérations que les lecteurs que nous sommes ignorent, et dans cette condition, on peut se demander : pourquoi en faire une correspondance publique ? Ceci n’est pas surprenant, puisque cette désinvolture se trouve dans les feuilles de choux que le même auteur a envoyées à Monsieur le Gouverneur de la Région de l’Ouest ; et à SE Monsieur le Premier Ministre Chef du Gouvernement.

Le Monsieur parle des individus qui prétendent être du Nord-Ouest mais de tous les noms qu’il avance, il n’y a aucune origine justifiant sa déclaration. De surcroît, le Sieur TCHIHOU TAYO Arnaud a quitté la Chefferie Bangou le 04 avril 2022 avec toute sa famille qu’ils protégeaient avec des armes, du Gaz lacrymogène et une société de Gardiennage. Comment justifie-t-on le fait qu’une de ses épouses soit restée à la Chefferie.

Il est tout simplement regrettable que le Monsieur fasse les éloges d’un Gendarme qui a bout portant tiré sur des populations non armés (envoyant à l’hôpital un jeune qui a subi des opérations répétées pour des blessures par balle ; les Agents de sécurité de l’Etat qui étaient sur place ont largement rapporté sur ces faits) et qui a été extirpé de justesse du village par le Gouverneur de la Région de l’Ouest pour éviter son lynchage.

Monsieur TCHIHOU, (Usurpateur-Imposteur (fils de KEZEMBO Marcel Alias TAYO Marcel, Imposteur-Usurpateur reconnu par la justice Camerounaise) a été chassé hors de la Chefferie et du Village Bangou par la population Bangou qui a choisi son chef selon les us et coutumes en la personne de sa majesté NGAMBOU KEMAYOU Maurice qui réside toujours à Bangou depuis son intronisation, entouré de sa population.
Les Chefs traditionnels Bangou, détenteurs du socle des Us et Coutumes Bangou, et les notables Bangou, vivent à Bangou, près de leur Chef Supérieur, NGAMBOU KEMAYOU Maurice.

Monsieur le Préfet cet élite a pris pour compagnon et « frère » le Ministre de l’Administration Territoriale, et lui écrit directement au mépris du Sous-Préfet, de votre personnalité, du Gouverneur de la Région de l’Ouest, et des membres de maintiens de l’ordre, sur des sujets qui sont du ressort de ces personnalités. Je reviens en effet sur cette autre correspondance adressée au MINAT datée du 10 Juin 2022 ou il traite mon frère de sans-abri et de désœuvré. Pour son information.  

Mon frère est domicilié à Bangou. Je pense qu’il comprend ce que cela veut dire. Il est commerçant, contrairement à lui qui se fait passer pour ce qu’il n’est pas. Mon frère est fils de la Princesse NGUIEYEP SINKAM Bernadette, troisième du La’akep, auprès de ses frères KEMAYOU SINKAM PAUL BERNAD, et NANA SINKAM SAMUEL qui ont fait 09 mois de La’akep et nom 9 semaines.

Lui par contre qui a usurpé la succession de son père à son frère, a laissé la concession de ce père pour aller construire une baraque qui n’a pas de sens, dans le quartier de son épouse. Dans cette note il parle du développement ; je lui pose la question de savoir quel acte de développement il a posé dans Bangou. Hier il sensibilisait les Bangou de ne plus acheter du pain de la Boulangerie, des médicaments de la pharmacie, du gasoil de la station d’essence, de ne pas venir aux journées médicales organisées pour venir en aide aux parents, frères et sœurs Camerounais, tout ceci réalisé par une Élite Bangou.

Il y a de cela trois ans Monsieur le Préfet, ce Monsieur a écrit au Comité National de Communication, pour dire que je dirige une radio Communautaire à Bangou, semblable à la « Radio des mille collines », ce qui a nécessité la descente d’une commission à Bangou. Après investigation rien n’a été trouvé.

Après c’était à SE Ministre de la défense, m’accusant d’avoir engagé les ambazoniens à Bangou, de marcher avec des armes ; après enquête du MINDEF il n’en était rien. Dernière en date c’est la convocation qu’il m’a fait servir par la Direction de la Police Judiciaire de Yaoundé m’accusant de me cacher derrière un faux profil d’un nommé EVINA Clément sur Facebook après mon audition à la PJ les enquêteurs ce sont rendus compte que je n’étais pas concerner et ont classé l’affaire sans suite. Voilà Monsieur le Préfet le rôle d’une élite dans son village, pour lequel il prône la paix. Le premier destructeur de Bangou c’est ce Monsieur ; c’est lui qui écrit contre vous, contre le gouverneur de la Région de l’Ouest et contre le Chef du Gouvernement.

Aujourd’hui le MINAT est son « frère ». Il dit avoir contribué pour que je sois conseiller municipal. Un Président de parti politique ; je ne sais pas s’il connaît le processus pour être Conseiller Municipal. Comme s’il a un jour participé de près ou de loin à un tel processus. Toutes les déclarations non fondées, dont non justifiées, proviennent certainement du fait que l’auteur vit à Yaoundé et ne vient à Bangou que de façon sporadique, il n’est ni notable, et, contrairement à ce qu’il prétend, (être le petit prince de la Chefferie Bangou) ni lié sous aucune forme à la Chefferie Bangou.

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de mon profond respect.

Ampliation
-Gouverneur de la Région de l’Ouest
-Ministre de l’Administration Territoriale
-Premier Ministre, Chef du Gouvernement

Monsieur TIAMEGNY Flovial Luther

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page