International

Ce que la FIFA avait fait pour détruire le développement du football en Afrique

Jusqu’en 1992-1993, les gouvernements nommaient les membres de l’Executif des Associations Sportives Nationales ( Les fédérations).

Après le succès du Cameroun à la Coupe du Monde 1990 en arrivant 5e pays mondial au classement Fifa, un détail tactique a subi une modification, à savoir l’interdiction au gardien des buts de toucher le ballon avec les mains quand son partenaire lui fait une passe avec une partie du corps au dessous du genou, car Nkono et ses défenseurs comme Emmanuel Kunde, Stephen Tataw, NDAP Akem etc…avaient donné beaucoup de fil à retordre aux attaques Européennes et Sud Américaines.

Par la suite, la Fifa imposa l’élection des membres de l’exécutif de chaque Fédération Nationale de Football par leurs pairs de l’Assemblée Générale. On surnomma cela l’AUTONOMIE DES FÉDÉRATIONS et dès lors le désordre s’installa dans le football africain, décimant au passage des fédérations phares comme celle du Cameroun car en réalité, les Africains ont des problèmes avec la Démocratie, qui est un produit de l’Occident que l’occident nous impose.

Lire aussi
La Suisse engage en toute discrétion un autre dialogue avec l’Ambazonie

À l’heure actuelle c’est toute la Confédération Africaine de Football (CAF) qui, pour la toute première fois de son histoire, est sous le contrôle colonial de la FIFA.

Ceux qui ont pris la peine de lire le post accusateur de Claude Kana qui en même temps dévoilait la malhonnêteté institutionnelle de la Fifa vis-à-vis du football africain, peuvent très aisément comprendre de quoi nous parlons.

Pauvre Football Africain, mis dans la cage par Infantino, le Président de la Fifa.

Albert Nguidjol

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer