Sport

Can Cameroun 2021 – Mobilisation : Le stade de Kouekong sera plein

En plus des charters, les stratégies pour remplir le stade lors de la deuxième journée à Bafoussam sont allées jusqu’à la libération des jeunes scolaires et des agents publics.

La bouderie populaire qui a accompagné le protocole sanitaire de la Caf va sans doute connaître un tournant décisif à Bafoussam ce jour, lors de la deuxième journée. Alors que seulement 2345 billets avaient été vendus pour les matches de la première journée, on risque de frôler le plein d’œuf lors des rencontres Sénégal – Gambie et Malawi – Zimbabwe. Certains, bloqués aux entrées, avaient préféré revendre leurs tickets, pour ne pas céder à la vaccination forcée. Les commentaires parfois tendancieux de certains observateurs ont amené les autorités à revoir leur stratégie.  

De prime abord, le stade de Kouekong est situé à plus de 15km de la ville. Et pour s’y rendre, les personnes sans véhicules éprouvent de la peine. Dans un message du gouverneur aux préfets de l’Ouest, il a demandé de mobiliser et d’encourager les populations via leurs élites, les élus et les forces vives à acheter des billets d’accès au stade pour les prochaines rencontres. Du berger à la bergère, Albert Kouinche, le Pdg d’Express Union et député de la circonscription du Koung Khi a mis un bus qui partira de Bandjoun à 11h, à la disposition des volontaires à qui il promet également de payer les droits d’entrée. Pour sa part, Njoya Zakariaou, Ministre délégué auprès du Ministre des Transports, a mis gracieusement « des gros bus » à la disposition des populations volontaires du Noun. Une initiative qui rejoint celle du président de la section Ojrdpc de Foumbot, Mouliom Abdou Ramani, qui offrait déjà deux jours auparavant la même opportunité aux siens. « Dans le souci de faciliter le déplacement des supporters du centre urbain vers le stade Omnisports de Kouekong, le Maire de la ville de Bafoussam porte à l’attention des populations qu’il mettra à leur disposition des navettes gratuites par bus, le vendredi 14 janvier, à l’occasion des matchs de la 2ème journée de la poule B comptant pour la Can TotalEnergies 2021 », communiquait Roger Tafam le 12 janvier 2022, pour corriger cette situation « étonnante ».

Des écoliers au stade

Toute la journée d’hier, c’était la chasse aux spectateurs. Dans le Ndé ou les Hauts Plateaux, des dispositions ont été prises par le gratin politico-administratif pour assurer la représentation au stade. Au point où l’on craint désormais qu’il manque des places. Et au cas où les vrais fans de foot ne feraient pas l’affaire, les autorités ont préparé le joker : élèves et enseignants de la ville seront de la partie. En effet, réagissant à une lettre du comité de site de Bafoussam, le Délégué régional de l’Education de Base a signé le 7 janvier dernier, une circulaire qui a été moquée par bien de ses collaborateurs. « En vue d’assurer la réussite totale au déroulement de la CAN TotalEnergies 2021 dans notre région et compte tenu du fait que les rencontres se déroulent exclusivement dans l’après-midi, j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir vous mobiliser pour assister massivement aux différents matches qui se jouent au stade de Kouekong à partir du 10 janvier 2021 », demande Djibrilla Garga au personnel de sa délégation, les inspecteurs d’arrondissements de l’Education de Base de Bafoussam 1, 2 et 3 et tous les directeurs d’écoles. « Vous voudrez également sensibiliser les membres de vos communautés éducatives respectives afin qu’elles prennent activement part à cet événement historique en se rendant massivement au stade et en animant les différents Fan zones. Il est à noter qu’il faut se munir de son carnet de vaccination contre la Covid-19, gage d’accès dans l’enceinte de jeu », précisait-il.

Mais le mercredi, 12 janvier 2022, les chefs d’établissements secondaires de Bafoussam ont reçu l’ordre de libérer les élèves. « La hiérarchie demande de libérer les élèves le vendredi, 15 janvier avant 12h pour aller voir le match au stade de Kouekong. Le personnel est prié aussi de ne pas oublier les masques. Voilà ci-dessous les différents pôles de ramassage. Ils arboreront tout simplement leurs masques », a-t-on fait circuler sur les foras des enseignants de la Mifi. Le gouverneur assume la consigne. Dans un communiqué signé hier, il invite les responsables administratifs à « accorder une courte permission d’absence à leurs personnels » pour cette cause. « Nous sommes des républicains. On ne doit pas montrer aux yeux du monde que Bafoussam boude les étrangers qui sont venus jouer. Nous avons souhaité qu’on construise cette infrastructure. Dès lors que certaines contraintes ont été levées, je trouve normal qu’on mobilise les jeunes pour s’y rendre », juge sous anonymat un proviseur. Aux préfets, le gouverneur Augustine Awa Fonka a parlé de « conditions sanitaires d’accès au stade allégées ». En clair, « le cache-nez suffira pour accéder au stade ».

F. K. / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page