Société

CAMRAIL renforce sa politique avec les communautés riveraines du rail du Nord Cameroun

CAMRAIL, filiale de Bolloré railways et concessionnaire du chemin de fer camerounais, vient de doter les comités de vigilance des villages riverains du chemin de fer de la Coordination de l’Adamaoua de kits de désherbage essentiellement constitués de 239 machettes, des bottes et des chasubles.

C’était en marge de la visite de travail qu’effectuait son Directeur Général à Ngaoundéré du 21 au 22 juin dernier dans le cadre de la politique de proximité mise en place afin d’impliquer les communautés riveraines dans la surveillance de la voie et le désherbage de ses abords. A cette occasion, Pascal Miny a rencontré 30 Chefs des villages riverains du chemin de fer et partenaires de CAMRAIL dans cette partie du pays. Au menu, une présentation de la direction générale qui s’est félicitée de leur collaboration tout en insistant sur la nécessité de redoubler de vigilance.

Blue Solutions

Au cours des exposés qui ont suivi, les différents intervenants ont souligné l’impact socioéconomique de la politique de proximité mise en œuvre par CAMRAIL avec, au bout du compte, l’aménagement et l’équipement d’infrastructures sociales (36 points d’eau, séchoirs, écoles, hôpitaux). « Nous comptons sur les comités de vigilance qui sont constitués de riverains et équipés par CAMRAIL et dont le rôle est de de surveiller la voie et de signaler les écarts. Ce sont des partenaires incontournables. Plus encore aujourd’hui avec la recrudescence des actes de vandalisme. » a précisé Pascal MINY, le Directeur général de CAMRAIL.

Camrail renforce sa politique avec les communautés

Le partenariat avec les populations riveraines du rail est un pilier de la politique de proximité de CAMRAIL qui mobilise chaque année la somme de 400 millions de Francs CFA en faveur des 163 villages traversés par le rail. Outre les réalisations sociales, ce financement permet également d’assurer la surveillance et le désherbage des abords de la voie, la prévention des accidents aux passages à niveaux à travers des campagnes de sensibilisation, la lutte contre le transport illégal de la faune et de la flore etc.

« Il est évident que le chemin de fer contribue significativement au développement de la ville de Ngaoundéré et celui des communautés. Nous sommes donc heureux de voir ce partenariat se poursuivre et impatients de voir des réponses à nos doléances se matérialiser ». L’appréciation est de monsieur Ibrahima IYA représentant du Lamido de Ngaoundéré, Sa Majesté El Hadj Mohamadou HAYATOU ISSA porte-parole des chefs riverains de la Coordination du Nord.

La visite du Directeur Général de CAMRAIL survient quelques semaines après le lancement de la première campagne locale de désherbage et après des visites similaires dans les coordinations du Centre et de l’Est.

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page