Société

Cameroun – Yaoundé: L’Avenue Kennedy se meurt

En dépit de l’étroitesse et de l’insécurité qui caractérisent cette zone du quartier administratif, il y a un problème d’assainissement de cette rue qui porte le nom du 35ème président américain John Fitzgerald Kennedy.

Assis dans une buvette en face de l’immeuble Shell à l’Avenue Kennedy à Yaoundé, Norbert Minché, agent de la Caisse nationale de la prévoyance sociale (Cnps) retraité se souvient avec nostalgie du moment où les commerçants grecs avaient édifié leurs supermarchés aux abords de cette route aujourd’hui quotidiennement envahie par des centaines de jeunes. Il ajoute: « La Snec était logée dans un immeuble situé sur l’emplacement du supermarché Score aujourd’hui.

Et avant qu’on ne renomme ce lieu, il s’appelait rue Papadopoulos. Du nom d’un grec qui possédait plusieurs supermarchés ici. Il avait même d’ailleurs été tué à coups de marteau par l’un de ses caissiers ». Yaya Amidou, vendeur de téléphones et d’accessoires téléphoniques était aussi présent à cette époque. Sur le nom que portait cette avenue avant sa rebaptisation, les avis divergent. Fernoug Raymond, vendeur d’accessoires téléphoniques et présent sur le site depuis 1985 estime qu’elle s’appelait « rue du cinéma le portique » par référence au cinéma qui s’y trouvait. Baba Mataba, vendeur d’appareils photos soutien plutôt qu’elle s’appelait Salader, du nom d’un salon de café situé sur l’emplacement actuel de l’Institut Français de Yaoundé. A l’avenue Kennedy, rares sont ceux qui comme ces hommes connaissent l’histoire de ce lieu aujourd’hui devenu tristement célèbre.

Lire aussi
Cameroun : Il brûle son père et sa belle-mère à Douala

Nombres d’agressions ont eu lieu dans Carnet rose cette avenue au point où la communauté urbaine a décidé de la désengorger en renvoyant les vendeurs dans le marché. D’autres personnes approchées s’étonnent même de ce qu’elles ne se sont jamais demandées pourquoi l’Avenue Kennedy porte ce nom. Toutefois, l’on est unanime à l’idée selon laquelle ce nom a un rapport avec l’ancien président américain. Lieu par excellence de vente de divers produits d’origine douteuse, et de la pratique du vol à l’esbroufe, l’Avenue Kennedy s’est bâtie au fil du temps une sombre réputation.

Engloutie par les eaux

Lovée dans un marais, l’Avenue Kennedy fait face aux problèmes de toutes natures. En dépit de l’étroitesse et de l’insécurité qui caractérisent cette zone de Yaoundé, il y a le problème de drainage des eaux pluviales. Les exécutifs qui se sont succédés à la tête de la ville aux sept collines n’ont jamais songé à mettre en place un système fiable d’évacuation d’eau. Les commerçants disent que le curage des caniveaux qui n’intervient que lorsque la zone est sinistrée, constitue la panacée géniale. Les riverains souhaitent que les autorités trouvent une solution durable au problème des inondations dans le secteur de l’Avenue Kennedy. Le chantier de l’assainissement est vaste dans la cité aux sept collines.

Lire aussi
Cameroun: La 4eme édition du festival Modaperf en cours

A l’Avenue Kennedy, les eaux usées et d’autres souillures nauséabondes empoisonnent la vie des populations, les tournes dos et les bars se côtoient en longueur de journée ; le port du masque est la chose du monde la moins partagée là-bas. Le terre-plein qui n’est pas assainir est devenu un dépotoir d’immondices et les eaux noirâtres. Faute de toilettes publiques, les commerçants de l’Avenue Kennedy se soulagent dans le jardin du terre-plein. Il est impossible de parcourir certaines zones de Yaoundé sans se pincer le nez. Du côté de la stèle de Kennedy, des commerçants vendent des chaussures. Juste à côté, la grillade a le vent en poupe. Cette rue est toujours embouteillée parce que le trottoir a été transformé en parking et en commerce.

Elvis Serge NSAA

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page