Cameroun : Voyages à l’étranger interdits pour les hauts responsables camerounais

Voyages

Le président Paul Biya serre la vis. Dans une lettre adressée au Secrétaire général des services du Premier ministre le 19 février 2024, Ferdinand Ngoh Ngoh, ministre d’État et SGPR est formel : les voyages à l’étranger des hauts responsables camerounais sont désormais soumis à une autorisation préalable du chef de l’État.

Cette mesure radicale vise à réduire drastiquement les dépenses de l’État, conformément aux récentes instructions de Paul Biya. Dans le collimateur : les directeurs généraux, directeurs généraux adjoints et présidents des conseils d’administration des entreprises et établissements publics.

Autorisation préalable obligatoire

Selon les termes de la lettre consultée par 237online, le président de la République aurait ainsi été alerté du fait que « plusieurs hauts responsables continuent de se rendre à l’étranger sans avoir obtenu au préalable les autorisations de sortie requises ». Une pratique désormais formellement proscrite.

Dorénavant, tout déplacement international sera soumis au feu vert de Paul Biya en personne. Et « des sanctions appropriées seront prises à l’encontre de tout haut responsable qui s’aviserait de quitter le territoire national » sans autorisation préalable, prévient Ferdinand Ngoh Ngoh.

Contrôles renforcés

Pour assurer le respect de cette directive présidentielle, des « instructions spécifiques » ont été transmises aux responsables des forces de sécurité et aux autorités aéroportuaires. Objectif : renforcer drastiquement les contrôles aux frontières pour repérer et interpeller tout contrevenant.

Reste à savoir si cette nouvelle réglementation ultra-stricte des voyages officiels à l’international sera suivie d’effets et permettra effectivement de limiter les dépenses jugées somptuaires de l’État camerounais. Affaire à suivre !

Par Jean Fernand Onana pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *