Société

Cameroun: Voici la liste des 13 personnes brûlés vives par une bougie

Aucune des victimes n’a survécu face à la fureur des flammes provoquées par une bougie.

Une onde de choc a secoué la ville de Guider aux premières heures de la matinée du vendredi 27 novembre 2020. La ville se réveille d’un cauchemar car la nuit a été marqué’ par la mort de Treize personnes, décédée dans l’incendie d’un domicile situé au quartier «Sodecoton nouveau goudron». Appartenant au défunt Alhadji Sali Boudouza, le domicile a été complètement réduit en cendre et treize occupants calcinés sous la furie des flammes. Les témoins ont décrit un incendie très violent.

Le drame s’est produit dans la nuit du 26 au -27 novembre 2020, aux environs de 03 heures du matin. Le seul survivant de ce drame, un jeune garçon, a pu s’extirpé de la maison en feu en passant par la toiture avant de donner l’alerte. Les quatorze occupants ont été surpris dans leur sommeil par les flammes. D’après les riverains, le sinistre a été provoqué par une bougie allumée par les membres de la famille pour s’éclairer après que la ville de Guider ait été plongée dans le noir jeudi soir. Le déploiement des riverains sur les lieux de la catastrophe n’a pas permis d’éviter le pire. «Devant l’intensité des flammes, nous n’avons pas pu casser la porte fermée pour sauver les personnes qui occupent la maison», a déclaré un voisin encore sous le choc. «Parmi les treize victimes, se trouvaient une femme ainsi que ses deux enfants. Ils s’étaient arrêtés pour passer la nuit avant de continuer leur voyage le lendemain », apprend-t-on.

Lire aussi
Crise des insuffisants rénaux : Forte odeur de détournement de fonds

Aussitôt informé, le préfet du département du Mayo Louti s’est rendu sur place en compagnie de son état-major. Par ailleurs, le gouverneur du Nord, Jean Abaté Edi’i, a instruit au préfet du Mayo Louti de prendre toutes les mesures notamment l’ouverture d’une enquête qui permettra de déterminer les circonstances exactes de ce drame, de présenter les condoléances du gouvernement à la famille et prendre part avec tout son état-major à l’inhumation des victimes. L’on a noté également la présence de l’honorable Harouna Nyako: «Nous sommes ici pour encourager les parents des victimes à avoir de la force parce que c’est douloureux de perdre des enfants de cette manière. Notre compassion va aux familles endeuillées», a déclaré, l’ex député.

Lire aussi
Cameroun : 6 violeurs et braqueurs mis hors d'état de nuire à Douala

Dans la ville de Guider, c’est le choc après ce drame affreux. «C’est terrible de voir que ça peut arriver juste à côté de chez nous », lâche un voisin de la famille victime du sinistre. Quelques heures après l’incendie, une foule considérable, des proches venus s’enquérir des nouvelles, des personnes venues manifester leur sympathie ou des curieux, s’est pressée autour de la maison aux ouvertures noircies par les flammes et à la toiture complètement détruite. «La ville de Guider est vraiment en deuil. Toute la population est comme une grande famille», déclare un conseiller municipal.
Précisons que les victimes ont été inhumés le vendredi 27 novembre sans attendre, selon la tradition musulmane, lors d’une cérémonie collective empreinte d’émotion.

LISTE DES VICTIMES

  1. Maïmouna
  2. Roukaïyatou
  3. Halima
  4. Fadila
  5. Hadidja
  6. Balkissou
  7. Abassi
  8. Hamza
  9. Zeïnabou
  10. Hadjati
  11. Hassana
  12. Housseni
  13. Rafiatou

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page