Cameroun : Vives tensions entre Fecafoot et gouvernement, le Dr Nyamsi monte au créneau

Dr Jean Crépin Nyamsi et samuel

Les récentes nominations au sein de l’équipe nationale de football du Cameroun, les Lions Indomptables, continuent de susciter des remous. Comme le rapporte 237online.com, le Dr Jean Crépin Nyamsi, proche du président de la Fédération Camerounaise de Football (Fecafoot) Samuel Eto’o, est monté au créneau pour dénoncer ce qu’il qualifie de « piétinement des lois » par le gouvernement.

« Nous n’accepterons jamais une domination du politique dans le football »

Dans une déclaration incendiaire relayée par la presse, le Dr Nyamsi a affirmé que « l’État et la Fecafoot sont des partenaires qui doivent fonctionner dans le dialogue ». Il a mis en garde contre toute ingérence politique, affirmant que « venir le faire dans le football, sera suicidaire pour vous ».

La légitimité de Samuel Eto’o en question

Au cœur de la polémique, la légitimité de Samuel Eto’o, président élu de la Fecafoot. Pour le Dr Nyamsi, cette légitimité ne saurait être remise en cause par des décisions unilatérales du pouvoir politique. « Les nominations d’hier n’auront jamais et jamais la signature du président de la Fecafoot », a-t-il martelé.

Un appel au dialogue et au respect des textes

Dans son intervention, le Dr Nyamsi a appelé au respect des lois et des textes qui régissent le football camerounais. « Pourquoi écrire les textes et ne pas tenir compte en matière d’application ? », s’est-il interrogé, pointant du doigt ce qu’il perçoit comme une contradiction dans l’action gouvernementale.

La menace d’un comité de normalisation

En guise d’avertissement, le Dr Nyamsi a brandi le spectre d’un comité de normalisation, une mesure de dernier recours qui verrait la Fifa prendre le contrôle direct de la fédération. « Vous voulez installer un comité de normalisation, nous sommes prêts pour vous », a-t-il lancé, témoignant de la détermination de la Fecafoot à défendre son autonomie.

Une intervention à double tranchant pour Samuel Eto’o ?

Si la sortie tonitruante du Dr Nyamsi témoigne du climat de tension extrême entre la Fecafoot et les autorités, elle pourrait paradoxalement fragiliser la position de Samuel Eto’o. En radicalisant le discours, ne risque-t-elle pas de braquer définitivement le gouvernement et de précipiter une crise ouverte aux conséquences imprévisibles ? Le président de la fédération devra jouer fin pour éviter l’escalade.

La balle est désormais dans le camp du ministre des Sports, Narcisse Mouelle Kombi, directement interpellé par le Dr Nyamsi. Saura-t-il apaiser les tensions et renouer le dialogue avec une Fecafoot qui se sent dépossédée de ses prérogatives ? L’avenir du football camerounais en dépend. 237online.com continuera de vous tenir informés des développements de ce bras de fer qui tient en haleine tout le pays.

Par Eric Mbog pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *