Cameroun : vers une augmentation des salaires dès fin février ?

Des fonctionnaires touchant leur salaire

Alors que le Cameroun fait face à une crise économique aiguë, le gouvernement semble décidé à améliorer le pouvoir d’achat des fonctionnaires. Augmentation des salaires, appel au dialogue social : les ministres dessinent les contours d’une réponse à la grogne sociale. Suffisant pour apaiser les tensions ?

Hausse de 5% des salaires en vue

C’est une annonce qui redonne espoir aux fonctionnaires camerounais. Face aux tensions sociales croissantes, le ministre des Finances Louis Paul Motaze s’est montré rassurant quant à l’augmentation de 5% promise sur les salaires de la fonction publique. «Nous sommes prêts pour l’application de cette mesure dès la fin de ce mois. Les calculs sont déjà faits», a-t-il déclaré.

Un dialogue social réclamé

Du côté des transports, le ministre Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe multiplie les appels à la concertation avec les partenaires sociaux. Conscient des difficultés du secteur, il presse les syndicats «à se mettre le plus rapidement en phase avec le gouvernement afin de trouver des réponses à chaque sous-secteur».

Des tensions persistantes

Des déclarations qui contrastent avec le constat alarmant dressé par Gaston Eloundou Essomba, ministre de l’Eau et de l’Énergie. «Les tensions de trésorerie n’ont toujours pas permis à l’État de mobiliser des ressources financières nécessaires pour l’approvisionnement en produits pétroliers», a-t-il alerté.

Répit de courte durée ?

Entre promesses budgétaires et crise économique persistante, l’équation s’annonce délicate pour le gouvernement. La perspective d’une hausse des salaires suffira-t-elle à apaiser les syndicats et sortir de la spirale des grèves ? Rien n’est moins sûr… Surtout si les caisses de l’État demeurent exsangues. Affaire à suivre donc dans les prochaines semaines.

Par Viviane Essono pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *