Cameroun : Vérités sur l’attaque à la bombe de Buéa

Engin explosif

La capitale régionale du Sud-Ouest a été secouée par la détonation d’un engin explosif déposé à bord d’un taxi le 1er novembre dernier. Voici réellement ce qu’il s’est passé.

La journée du 1 er novembre a particulièrement été mouvementée dans la ville de Buéa en raison d’une inédite explosion signalée à bord d’un taxi de ville. Selon des sources, il s’agit d’un engin explosif improvisé (EEI). Le conducteur du taxi nommé Youssoupha Ibrahim en était visiblement la cible. Le projet malsain a été ourdi par un homme qui se présentait comme un client. Youssoupha Ibrahim explique que l’individu a stoppé son véhicule alors qu’il se rendait à Molyko non loin de l’église catholique. Après avoir immobilisé son véhicule pour s’enquérir de la destination de ce dernier, Youssoupha Ibrahim explique qu’il a jeté dans son taxi un paquet banalisé. Pris de panique, le chauffeur a rapidement ouvert la portière et est sorti de son taxi avant la déflagration qui a ameuté le voisinage et les forces de l’ordre de la zone. Il a tenté en vain de rattraper le malfamé dans une folle course, mais sera appréhendé par les éléments de la gendarmerie.

Une explosion qui rappelle d’autres événements curieux du même ordre. On se souvient qu’il y a quatre jours, un colis suspect a été trouvé à Douala, au quartier Bonanjo par les éléments de la gendarmerie nationale. Ces entreprises malheureuses sont certainement liées au mot d’ordre de grève lancé par les groupes séparatistes. Ces derniers multiplient sans doute des actes de violences pour semer la peur et contraindre les populations à observer la grève.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *