Cameroun : une fois de plus, l’armée met hors d’état de nuire 04 terroristes à Bamenda

des terroristes se cassent les dents sur la barrière hermétique des Forces de Défense

Le 22 septembre dernier à Bamenda, les terroristes de l’état virtuel d’Ambazonie ont eu maille à partir avec l’armée républicaine, qui a su faire tourner l’embuscade des sécessionnistes en sa faveur.

La sécurisation du territoire camerounais, ainsi que la protection des camerounais et de leurs biens n’ont pas prix. L’exploit que vient de réaliser l’armée camerounaise face aux terroristes de l’Etat virtuel d’Ambazonie, démontre à suffire que cette assertion n’est pas une vue de l’esprit, mais bel et bien une réalité palpable. N’en déplaise à quelques aigris qui en mal d’inspiration jettent l’opprobre sur cette armée, qui au-delà d’être républicaine est mondialement reconnu pour son professionnalisme et sa dextérité.

Pour en venir aux faits, il faut dire qu’en date du 22 septembre, une patrouille motorisée rejoignant la base BIR de Bamenda par un itinéraire secondaire est tombée dans une embuscade tendue par des terroristes sécessionnistes au quartier Tankah. Après les premiers coups tirs nourris sur le cortège, les éléments BIR des Forces de Défense ont débarqué de leur véhicule pour organiser une riposte proportionnelle à l’agression en cours.

Après d’intenses combats qui se sont poursuivis sur un terrain marécageux à proximité, les terroristes pris dans leur propre piège n’ont eu d’autre choix que de prendre la poudre d’escampette, laissant derrière eux 04 terroristes abattus. De manière ramassée voici ce qui tient lieu de bilan de cette bataille du 22 septembre 2020 à Bamenda.

En dehors des 04 terroristes mis hors d’état de nuire, une femme, la cinquantaine sonnée a été atteinte par une munition dont l’origine reste à expertiser et déterminer, a été évacuée à l’infirmerie du 3°BIR, puis à l’hôpital régional de Bafoussam à bord d’une ambulance des Forces de Défense. Sa prise en charge totale est assurée, selon des informations de bonne source. 03 terroristes blessés ont pu prendre la fuite.

En outre, 02 armes artisanales ; 02 pistolets automatiques ; 75 munitions 5,56×45 ; 29 munitions de calibre 12 ;83 munition de 9 mm ; 01 Téléphone cellulaire ; 02 sacs à dos ; 03 kilogrammes environ de poudre à canon dans divers plastiques ; 08 seringues à prise de stupéfiants ; de multiples gris-gris, ont été récupérées par l’armée camerounaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *