CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
5659
Actifs
2033
Guéris
3441
Décès
185
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 30 mai 2020
Société

Cameroun: Une centaine d’arbres plantés au lycée d’Amchediré à Kousseri

Cette campagne de reboisement est l’initiative du programme national de volontariat.

La ville de Kousseri chef-lieu du département du Logone et Chari est menacée depuis quelques années par la désertification. Une situation qui a des conséquences non seulement sur l’environnement mais aussi sur le quotidien des populations. Pour restaurer l’écosystème et stopper l’avancée du désert dans cette partie du pays, le Réseau des Volontaires Communautaires pour le Progrès (Resevcomp) avec l’appui du programme des nations unies pour le volontariat a initié une campagne de reboisement au profit du lycée d’Amchediré.

«C’est une activité pérenne qui va aider l’environnement pour les générations futures. Donc on a pensé à planter les arbres parce que les arbres vivent longtemps plus que nous-mêmes» explique Fidelie Amougou, assistante programme volontaire des nations unies au Cameroun.
La mobilisation des volontaires de la ville de Kousseri a permis de planter 200 arbres au sein et aux alentours du lycée.

Lire aussi
Cameroun - Kousseri: Un marché sans point d'eau

Une opération baptisée «200 arbres de paix» par Michel Danwé chef d’antenne régionale de l’association des volontaires du Cameroun pour l’Extrême-Nord. «Nous sommes dans un département qui a connu un problème d’’insecurité et les conséquences sont encore visibles. Nous avons baptisé cette activité 200 arbres de la paix pour marquer l’implication des volontaires dans la résolution des problèmes des conflits ou encore l’apport des volontaires dans le processus de stabilisation» a-t-il expliqué.

Le proviseur du Lycée d’Amchidiré qui a apprécié et salué ce geste, a souligné que ces arbres auront des répercussions favorables sur l’environnement immédiat du lycée. Un milieu qui, à long terme, pourra disposer d’un espace verdoyant avec le feuillage des arbres. « C’est une grande joie que j’exprime non seulement en tant qu’individu mais aussi pour mes élèves. Parce que notre espace est nu et il a besoin d’un habillement. Et c’est ce que nous a apporté aujourd’hui le programme des nations unies pour le volontariat. Notre espace a besoin de ces genres d’opérations afin de ressusciter ce paysage menacé par la désertification» confie Mahamat Abani. Le proviseur a par la même occasion pris l’engagement d’assurer la protection de l’espace reboisé afin que les arbres mis sous terre puissent réussissent leur croissance. «Chaque fois qu’on a eu à planter les arbres, ils disparaissaient. Donc nous allons solliciter les services d’une personne qui va en prendre la charge » indique Mahamat Abani.

Lire aussi
Cameroun - Kousseri: Un marché sans point d'eau

Cette activité rentrait dans le cadre de la journée internationale du volontariat qui s’est célébrée le 05 décembre dernier sous le thème «le volontariat pour un futur inclusif». Une journée adoptée par les nations unies en 1985 dont l’objectif est de faire comprendre le rôle des volontaires et la contribution qu’ils apportent à leurs communautés.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer