Cameroun : Un concours sur le textile Ndop lancé

Ndop de la region Bamileke

Cette activité est programmée dans le cadre de la 2ème édition du Festival national Ndop, dérivés et accessoires, prévue du 16 au 20 novembre 2022 à Bafoussam.

Le Festival national Ndop, dérivés et accessoires (Fenda) veut aujourd’hui apporter plus de couleurs et de lumière au tissu Ndop. Les organisateurs de ce festival se sont engagés à mettre un accent sur la culture et la manifestation de la fierté identitaire africaine. Dans le cadre de l’organisation de la 2ème édition de ce rendez-vous culturel centré la conservation, la préservation, la diffusion et la transmission du tissu Ndop, ses dérivés et ses accessoires, un concours sur ce textile sera organisé. Ça sera pendant les activités du Fenda, prévu du 16 au 20 novembre 2022 à Bafoussam. Au menu de ce festival, des conférences, des projections cinématographiques, des expositions photos, des travaux en ateliers sur le tissage, la teinture, la présentation des sites emblématiques de fabrication et d’échange et de partage de la sauvegarde et la caravane du Ndop. L’exposition vente, le concours de beauté et de connaissance ancestrales (Miss ambassadrice et mister ambassadeur Fenda) seront également au rendez-vous.

Selon les affirmations de la promotrice du Fenda 2022, les travaux en ateliers débuteront à partir du 7 novembre prochain. Les artisans venus de l’Extrême- Nord, du Nord et de l’Ouest se chargeront de former les participants (principalement les femmes et les jeunes filles et garçons) dans les différentes étapes du processus de fabrication du Ndop. Ces artisans sont formés des tisserands, des teinturiers, des fileurs, des surfileurs et bien d’autres si l’on s’en tient aux déclarations du comité d’organisation.

Elle dit envisager des rencontres de partage d’expériences et de transfert de compétences dans le domaine du textile artisanal avec les artisans du Burkina Faso et du Nigeria. « Le nombre d’ateliers sera déterminé en fonction du nombre de participants inscrits, de leurs différents centres d’intérêts et de la disponibilité des formateurs. De ce fait, il serait intéressant pour chaque chefferie d’envoyer au moins deux professionnels pour la formation. L’objectif étant de réinstitutionnaliser et de restaurer les ateliers dans les cours royales », a précisé Edith Flaure Mipo Tchinkou, promotrice du Fenda.

Les dix candidats déjà enregistrés dans le cadre du concours textile Ndop du Fenda 2022 développent entre autres des thèmes sur la transcendance, le rôle de la femme dans le processus de fabrication du patrimoine Ndop et des nouveaux designs textiles conçus à partir d’un motif combiné des losanges, des triangles et des cercles. Ces figures sont selon Arnauld Dielth Nzesseu Kwekap, candidat à ce concours, à travers son concept : Nkap, le symbole de vie, d’unité, d’harmonie, le tout fini et l’infini. « Lors de cette édition, nous évoquons principalement la question de la gestion du patrimoine.

Au regard de ce qui se passe aujourd’hui autour du Ndop, il est question de parler du Ndop en tant que patrimoine, en prenant en compte les aspects fondamentaux à savoir la conservation, la préservation, la diffusion et la transmission. Nous parlerons également des questions autour de la vulgarisation de ce patrimoine », confie Edith Flaure Mipo Tchinkou. À cet effet, les deux jours de conférence seront centrées autour des thématiques : « Le patrimoine Ndop : conservation préservation, diffusion et transmission » et « le Ndop, du cultuel au culturel : questionnement autour de la vulgarisation d’un label identitaire ».

Aurélien Kanouo / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *