Société

Cameroun – Sultanat de Pouss : Oumar Mahamat Mbang désigné officiellement

Il a été désigné ce16 juin 2021 au cours de la cérémonie présidée par le préfet du Mayo-Danay à la satisfaction générale de la population de Pouss fortement mobilisée.

Liesse populaire après le verdict donné par Manou Diguir, le préfet du mayo-Danay qui déclare Oumar Mahamat Mbang sultan de Pouss après la consultation populaire. Le chef désigné par les populations le 7 avril dernier et finalement l’heureux élu du trône de Pouss. C’est accompagné son état-major que le préfet du département du Mayo-Danay est arrivé pour la consultation de la confirmation du sultan désigné par la population. Sur 13 candidatures, cinq vont se désister au profit de celui choisi par la population. Chacun des candidats choisira une urne estampillée de son image. Puis la phase de campagne. Le préfet Manou Diguir va accorder cinq minutes à chacun. Sept des huit candidats passeront devant le collège électoral. Sauf Oumar Mahamat Mbang Abba, le choix du peuple. Un bulletin unique est donné à chaque notable. Ils sont au total 39 votants.

Au fur et à mesure que le temps passe la tension monte au sein de la population. Le cri de joie et de youyous des femmes à laisser la place à un silence lorsque l’autorité administrative annonce la fin du vote et le début du dépouillement. Cinq candidats obtiennent zéro voix. Adamou Hassan obtient une voix et Oumar Adoul-Aziz 12 voix et Oumar Mahamat Mbang Abba, le choix du peuple remporte la consultation avec 26 voix. Comme le 7 avril dernier, accompagné d’une foule immense, le nouveau sultan de Pouss rejoint le palais royal en compagnie du préfet du Mayo-Danay, Manou Diguir, des sous-préfets de Maga et Kaikai et de la forte délégation des élites conduite par le député, Julien Bara et le sénateur Martin Amrakaye.

Pour le porte-parole des élites Mousgoum, c’est l’aboutissement d’un long match à plusieurs rebondissements. « Nous sommes heureux. Le processus de désignation du nouveau sultan s’est bien déroulé. L’ordre public et la paix ont été au rendez-vous. Nous remercions le gouvernement, le préfet d’avoir parachevé cette consultation » affirmé le député Julien Bara, porte-parole des élites Mousgoum.

Pour l’autorité administrative, avec la désignation d’Oumar Mahamat Mbang Abba, c’est la fin d’un processus qui a tenu en haleine le Mayo-danay et la région de l’Extrême-Nord ses deux derniers mois. « C’était une situation difficile qu’il fallait gérer et aujourd’hui nous sommes satisfaits du déroulement de cette consultation. Tout s’est bien déroulé et de manière pacifique. Place au travail », a déclaré Manou Diguir, le préfet du Mayo-Danay au terme de la consultation. Selon lui, la consultation s’est déroulée de manière transparente tel que voulu par les populations du canton de Pouss.

En rappel, le 7 avril 2021, le préfet du Mayo-Danay arrive à Pouss pour la consultation en vue de la désignation du sultan de Pouss. Treize candidats sont déclarés. La population sent une arnaque en vue. Elle attrape Oumar Mahamat Mbang et l’intronise comme sultan. Il s’installe au palais. Les forces de maintien de l’ordre sur instruction du préfet du Mayo-Dana tentent de le faire sortir de force du palais. Peine perdue, la population s’oppose. Les élites Mousgoum entame une négociation avec le gouvernement. Des élites sont reçues à la présidence de la République. Personne ne s’oppose à la désignation d’Oumar Mahamat Mbang, le choix du peuple. Le Minat Paul Atanga Nji est dessaisi du dossier. Le préfet instruit de l’organisation d’une nouvelle consultation dont le gagnant doit être le choix du peuple pour garantir l’ordre et la paix dans le canton de Pouss.

Adolarc Lamissia

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page