Cameroun – Sport automobile : Les activités lancées

Sport automobile

L’association des pratiquants de cette discipline a lancé ses activités en extérieur ce mercredi, 7 juillet 2021 dans l’enceinte du parcours Vita de Douala.

Les sports automobiles font leur arrivée au Cameroun par le biais de l’Association des Pratiquants des Sports Automobiles (APSA). La première association des amoureux de sports automobiles a tenu ses activités inaugurales ce mercredi 7 juillet 2021, dans l’enceinte du parcours Vita de Douala. Les visiteurs et hommes des médias ont pu découvrir les rouages d’un sport encore méconnu du grand public camerounais : « APSA est une association sportive automobile créée en 2013 et agréée par le ministère des sports et de l’éducation physique en 2014. Le but principal de cette association est de promouvoir et de vulgariser les sports automobiles au Cameroun », explique le président fondateur de cette association, Williams Chinda. L’APSA pour un début a décidé de ne lancer au Cameroun que des disciplines pour les amateurs et les passionnés de la chose : « pour des raisons sécuritaires et infrastructurelles, nous avons décidé de ne lancer pour un premier temps que des disciplines dites de non vitesse tel que le Rallye de Navigation, le Drift, le Slaloms auto et le E-Sport Automobile. Ce sont des disciplines où l’agilité et la technique sont plus mises en avant et qui peuvent se pratiquer dans un circuit restreint et fermé. Toute personne possédant un permis de conduire à jour peut participer » explique Williams Chinda.

Malgré la longue existence de cette association, les activités externes ont tardé à se développer à cause des problèmes techniques que traversaient les dirigeants de cette association : « depuis 2014, nous avons fait des activités en interne. Nous avions besoin de nous former pour pouvoir former les officiels et les formateurs qui à leurs tours pourront former les co-pilotes qui accompagneront les pilotes sur les pistes. Il faut bien que les participants, les officiels et les membres des jurys et les participants sachent quelles sont les règles pour le bon déroulement des compétitions ». Selon les responsables de cette nouvelle discipline au Cameroun, pour un début, chacun peut venir avec son véhicule. Inutile d’avoir un bolide puissant et performant, une voiture de tous les jours est amplement suffisante. A la seule condition : « de respecter les limites de vitesse et le code de la route » a conclu Williams Chinda. L’association APSA est ouverte à tous les passionnés de l’automobile et incite tous ceux qui veulent s’initier à ce sport à venir au parcours Vita pour s’inscrire.

Claude Elisabeth Eyenguè (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *