CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
6143
Actifs
2368
Guéris
3578
Décès
197
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 31 mai 2020
Société

Cameroun – Session du comité du Patrimoine mondiale: Ismaël Bidoung Mkpatt capitalise

Le ministre des Arts et de le Culture Ismaël Bidoung MKPATT conduit la délégation du Cameroun à la 43eme session du comité du Patrimoine Mondiale à Bakou en Azerbaïdjan.

Il est assisté par Jules Doret Ndongo, ministre de la foret et de la faune. A l’ordre du jour de ces travaux figure en bonne place la question des sites du Patrimoine. Il faut le rappeler le Cameroun abrite deux de ces sites : la réserve du Dja et le Parc National de Lobeke pour le Tri National de la Sangha.

Le MINAC a réaffirmé l’engagement du Cameroun à « faire tout ce qui est possible afin d’assurer le maintien de la réserve de la Faune du Dja et du Tri national de la Sangha sur la liste du Patrimoine mondial de l’humanité et de proposer à inscription dans un proche avenir d’autres biens ».Ces deux biens constituent des exemples concrets de la problématique à laquelle la plupart des Pays africains font face, la conservation et le développement durable. Le Cameroun ne peut que se réjouir qu’une réflexion de fond sur cette question soit abordée au tour du thème « priorité Afrique, développement durable et Patrimoine mondiale ».

En marge de la session du comité du patrimoine mondial, le MINAC a eu une séance de travail avec l’ambassadeur du Burkina-Faso, vice président du comité du Patrimoine mondial. L’enjeu de cette rencontre était le renouvellement des membres du comité à l’assemblée générale de l’UNESCO en novembre 2019. Trois nouveaux membres feront leur entrée cette année dans ce comité. Le quatrième membre fera quant à lui son entrée en 2021 en remplacement de l’Ouganda. Le Cameroun a donc intérêt à faire son Lobbying en vue de son positionnement.

Le Cameroun compte 236 groupes ethniques et 25 millions d’habitants. Aujourd’hui plus qu’hier, la culture est présentée au Cameroun comme étant cet élément sans lequel l’unité national n’est pas possible, cette unité si chère aux camerounais. Pour Ismaël Bidoung MKPATT, la culture est le catalyseur de l’intégration nationale et du développement intégré endogène et global de ce pays dont la diversité culturelle est remarquable. Nul doute que les idées émanant de la 43eme session du comité du Patrimoine mondiale seront minutieusement exploitées par le Patron du département ministériel en charge des Arts et de la Culture.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer