Cameroun : Samuel Eto’o et la FECAFOOT impliqués dans l’affaire Emmanuel Leubou

Samuel Eto'o

La première audience de l’affaire Emmanuel Leubou a révélé des informations surprenantes, faisant apparaître le nom de Samuel Eto’o, actuel président de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), comme l’un des potentiels bénéficiaires dans l’histoire des salaires fictifs. Pour en savoir plus sur ces révélations et leur impact sur le football camerounais, suivez notre article complet sur 237online.com.

Samuel Eto’o : un bénéficiaire potentiel ?

Lors de l’audience, le nom de Samuel Eto’o a été mentionné en tant que potentiel bénéficiaire sous le matricule F008708, associé au poste d’agent du ministère des relations extérieures en France. Cependant, le chef du département ministériel a nié qu’Eto’o ait occupé un tel poste.

Emmanuel Leubou : des accusations de piratage

Emmanuel Leubou, l’ex-fonctionnaire impliqué dans cette affaire, accuse Abdallah Liebtou Mouliom, le présumé cerveau principal de l’opération, d’avoir piraté son mot de passe pour ajouter de faux matricules. Ces accusations ont été confirmées à la barre le 16 janvier.

Quel impact pour la FECAFOOT et le Cameroun ?

Avec Samuel Eto’o à la tête de la FECAFOOT, cette affaire soulève des questions sur l’intégrité du football camerounais et de ses dirigeants. Le salaire net lié au matricule attribué à Eto’o était de 1,6 million de FCFA (environ 2 500 euros) alors qu’il évoluait au club turc d’Antalyaspor.

TTSO / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *