Cameroun : Roger MILLA exige de paul BIYA que le stade de Japoma porte son nom - 237online.com
Sport

Cameroun : Roger MILLA exige de paul BIYA que le stade de Japoma porte son nom

“Je ne souhaite pas que ce soit après ma mort qu’on baptise ce stade au nom de Roger Milla.

Je l’ai déjà dit à toute ma famille et à tout Japoma. Si ce n’est pas fait pendant mon vivant, jamais après mon décès”, a déclaré Roger Milla dimanche sur les antennes du média d’État CRTV.

La construction d’un stade a Japoma me touche particulièrement parce que c’est dans mon village, c’est mon fief. Bon, maintenant je ne sais pas s’il portera le nom du stade de Japoma ou il sera baptisé stade Roger Milla. Le peuple de Japoma a écrit au premier ministre et au chef de l’État aussi pour que le stade porte mon nom. Bon, si c’est le cas, ce sera une juste récompense pour tous les footballeurs. Il y a déjà le stade Mbappe Leppe qui est à Douala ” a expliqué l’ancien goleador des Lions indomptables du Cameroun.

J’en serai ravi, je ne vous le cache pas. C’est tout le monde qui me dit dehors qu’on espère que le président de la République va le baptiser stade Roger Milla. Moi je n’oblige personne, nous sommes tous en attente. Je ne souhaite pas que ce soit après ma mort qu’on baptise ce stade au nom de Roger Milla. Je l’ai déjà dit à toute ma famille et à tout Japoma. Si ce n’est pas fait pendant mon vivant, jamais après mon décès. C’est au chef de l’Etat de décider, je lui ai toujours fait confiance, et je continue de lui faire confiance tant que je suis en vie”, a-t-il conclu.

À 66 ans, Roger Milla qui arborait fièrement le pagne du parti au pouvoir avec l’effigie de Paul Biya durant la dernière campagne présidentielle d’octobre 2010, attend sa récompense depuis 28 ans! En 1990, le vieux Lion avait été rappelé de la retraite par Paul Biya en personne, pour aller jouer la coupe du monde 1990 en Italie, à 38 ans. Sa danse avec des coups de reins au coup coin du corner et son doublé contre le gardien colombien Heguita qui avait tenté de le dribbler, avaient fait le tour du monde.

De retour du Mondial, Paul Biya lui avait alors promis publiquement devant les caméras de télévision: ” je vous verrai “. Puis, le vieux Roger’s est reparti à la coupe du monde 1994 où il entra dans l’histoire en devenant le plus vieux joueur à marquer un but en phase finale de coupe du monde à plus de 42 ans, lors de la mémorable raclée contre la Russie. Et depuis, rien, à part un titre pompeux d’ambassadeur itinérant qui ne sert à rien.

En 37 ans de règne, Paul Biya n’a construit que deux petits stades : un à Limbe dans la région du Sud-Ouest et l’autre à Bafoussam, dans la région de l’Ouest. Il a lancé les chantiers de construction pour la CAN 2019 qui finalement a été retirée. Le stade de Yaoundé dont les travaux sont arrêts, a été baptisé ” Paul Biya ” dont le seul sport apprécié et pratiqué était le cyclisme.

Le seul stade presqu’en voie de finition ,est à Japoma, une ville périphérique de Douala où a vu le jour Roger Milla. Élu meilleur joueur africain du siècle, ballon d’Or africain, vainqueur de la CAN, Roger Milla demande qui attend toujours l’invitation de Paul Biya, lui demande de l’honorer en baptisant le stade de sa contrée ” stade Roger Milla “, à l’instar du ” stade Mbappé Leppé”-le grand-père de Kylian Mbappé – qui malheureusement, est devenu un champ en friche .

Commenter avec facebook

Source
coupsfrancs.com
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer