Politique

Cameroun – Rétrospective 2020 : L’année de Paul Biya

Un numéro spécial du Temps des Opportunités, publié par le Cabinet civil de la présidence de la République, vient de paraître.

168 pages ! C’est le volume du 65e numéro du Temps des Opportunités, la publication du Cabinet civil de la présidence de la République qui vient de paraître. Une édition spéciale qui revisite l’année 2020 qui, comme le rappelle Samuel Mvondo Ayolo, le directeur de publication, par ailleurs ministre, directeur du Cabinet civil de la présidence de la République, a débuté « sous de meilleurs auspices avec une configuration qui pouvait laisser penser à une année au long cours, pleine de bonheur pour tous, et en tout, 2020 s’est révélé au final une année particulière ». Ceci en raison de la pandémie de coronavirus qui est venue ébranler la marche du monde avec au départ, des dizaines de milliers de victimes et des prédictions apocalyptiques sur l’Afrique, même de la part de cette institution qui a la charge de s’occuper des questions de santé dans le monde, l’OMS.

Mais il serait difficile de poursuivre la découverte de cette édition spéciale sans marquer un arrêt sur sa Une. Celle-ci rend en effet un hommage appuyé au président de la République sous le titre : « Paul Biya. La sagesse incarnée. Unique acuity ». Cet homme d’Etat, qui grâce à sa vision et à la justesse de ses décisions a permis à son pays de concilier à la fois la gestion de cette crise sanitaire et de maintenir son économie à flot dans un environnement où les mesures prises par certains de ses pairs ont parfois contribué ont eu du mal à apporter des réponses concrètes au problème sanitaire et poussant par la même occasion leurs pays au bord du gouffre. Une gestion des crises qui en fait un « sage ». Une sagesse dans la gestion des affaires qui a permis au Cameroun de respecter la plupart de ses engagements tant au plan interne qu’au niveau international.

Lire aussi
Cameroun - Gestion des fonds Covid : La guerre des audits secoue le sérail

C’est ainsi que 2020 aura été une année pleine sur le plan politique avec la tenue des différents scrutins prévus : législatives, municipales et pour couronner le tout, les élections régionales du 6 décembre 2020 qui sont venus compléter l’architecture institutionnelle prévue par la Loi fondamentale du Cameroun. Des élections qui sont également venues traduire la volonté d’apaisement dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest avec la mise en œuvre du statut spécial promis par le chef de l’Etat et dont l’architecture est en train de se mettre définitivement en place. 2020 a également permis au Cameroun de continuer à rayonner sur le plan diplomatique avec de nombreuses victoires enregistrées. L’on peut signaler ici la désignation de Mme Marie Thérèse Chantal Mfoula comme commissaire à l’Aménagement du territoire et Infrastructures à la Commission de la CEEAC ; l’élection de Maurice Kengne Kamga au poste de juge au Tribunal international du droit de la mer à Hambourg et enfin l’élection de Mariatou Yap comme secrétaire général de l’Organisation internationale de protection civile.

Lire aussi
An 2 Dion Ngute: Comme Paul Biya sous Ahmadou Ahidjo

Des succès qui traduisent une vision et des choix savamment pensés. Mais 2020 c’est aussi l’année décisive pour l’accélération des différents chantiers devant abriter le CHAN qui s’ouvre demain au Cameroun et la Coupe d’Afrique des nations de football prévue en 2022. La crise sanitaire actuelle n’a pas freiné le président de la République dans l’exercice de ses fonctions régaliennes. Le récapitulatif des actes signés par ses soins révèlent une ordonnance signée, 18 lois promulguées, 806 décrets et 1037 arrêtés signés. Soit un total de 1862 actes.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page