Politique

Cameroun – Régionales 2020: Les résultats des urnes validés

Les différents résultats issus des urnes le 06 décembre dernier de l’élection des conseillers régionaux ont été publiés ce 08 décembre à la salle d’audience du tribunal de première instance d’Ebolowa où assistaient les responsables du Rdpc seul en course dans le Sud, et les têtes de listes plébiscitées.

C’est conformément aux dispositions de l’article 265 alinéa 1 er de la loi n° 2012/ 001 du 19 avril 2012 portant Code électoral, modifiée et complétée par la loi n° 2012/ 017 du 21 décembre 2012 et la loi 2019/ 005 du 25 avril 2019, que le magistrat Obama Etaba Pierre, président de la commission régionale de supervision des élections régionales dans la région du Sud a procédé à la publication des résultats de l’élection du 06 décembre dernier. Le rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) a été le seul parti politique en lice. Ce qui n’a pas été une surprise pour les observateurs de la scène politique qui envisageaient bien les victoires dans les quatre départements.

Ce qui a été confirmé avec la publication des résultats. Dans le Dja et Lobo comme dans la Mvila en passant par l’Océan et la Vallée du Ntem , le Rdpc a tiré son épingle du jeu. C’est dans le commandement traditionnel qu’il y’a eu des listes concurrentes. Ce qui a porté René Désiré Effa, tête de liste dans la Mvila de voir sa liste plébiscitée, sa majesté Afane Ze dans le Dja et Lobo, sa majesté Mvoubia Thomas dans le département de l’Océan et sa majesté Messa Petit Bernard dans le département de la vallée du Ntem. Les tractations de coulisses en vue d’élire le président de ce conseil régional sont en bonne voie.

Lire aussi
Élections régionales 2020: Le Rdpc, l'alpha et l'oméga de la décentralisation

Arbitrage de Paul Biya

Ainsi, les quatre départements reviennent sur les urnes dans la région pour en sortir avec le président du conseil régional. Déjà, les observateurs évoquent l’influence du parti sous prétexte de la discipline interne du parti comme cela s’est produit autrefois dans d’autres élections. Le chargé de mission du parti y arrivait avec un pli fermé où figurait déjà le candidat du parti à plébisciter. Ce mode de fonctionnement pour certains militants ayant requis l’anonymat ne favorise pas l’expression du choix libre au sein du parti. Pour le cas de figure dans la région du Sud, tous les départements veulent porter la toute première présidence de ce conseil régional. Qu’en sera-t-il ? Sollicitera-t-on l’arbitrage du président national de ce parti ? wait and see.

Lire aussi
« Le choix d’un Président après Biya va se faire à la machette » : dixit, Dieudonné Essomba

Jacques Pierre SEH

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page