Martin Mbarga

Cameroun – Production de passeports : La Dgsn met le cap vers un système plus sécurisé

Société

Le secrétaire général de la Délégation générale à la sûreté nationale, Dominique Baya a annoncé hier mardi, que la mise en service du nouveau système est prévue le 1er juillet 2021.

Après le rendez-vous manqué de mars 2021, le Cameroun veut définitivement s’engager dans une nouvelle dynamique de production des passeports biométriques fiables et plus sécurisés. Hier mardi, au cours d’un point de presse, le secrétaire général de la Délégation générale à la sûreté nationale (Dgsn), Dominique Baya, a présenté le nouveau calendrier lié à la mise en place du nouveau système de production des passeports biométriques au Cameroun et les innovations de cette nouvelle technologie. A en croire Dominique Baya, ce nouveau système permettra davantage de « moderniser et sécuriser les nouveaux passeports camerounais ainsi que toute la chaîne de production. »

Il s’agit entre autres de la mise en place d’un module e pré-enregistrement en ligne combiné avec le système de paiement électronique ; la production des passeports avec la page de données en polycarbonate ; l’intégration de nouveaux éléments de sécurité conformes aux normes internationales ; la possibilité d’interfacer le nouveau système avec d’autres applications informatiques de l’Etat etc. En clair, en dehors de la production rapide des passeports, c’est tout le système qui va être digitalisé. Tout se fera désormais en ligne et non manuellement comme cela était le cas jusqu’ici. Les impressions passeront du jet d’encre au laser.

Procédure de délivrance

A ce jour, informe la Dgsn, la construction du nouveau Centre de production à Yaoundé est au niveau des finitions et les spécimens des nouveaux passeports ont déjà été conçus et validés. L’on apprend également qu’une importante quantité de carnets vierges des trois types de passeports est déjà disponible au Centre de production. Tout comme les équipements nécessaires au fonctionnement du système informatique ont déjà été livrés. La procédure de délivrance du passeport quant à elle, se décline en quatre étapes : le pré-enrôlement en ligne, l’enrôlement dans un centre choisi par le demandeur, la production du passeport et le retrait des passeports produits. « Les machines de personnalisation de ce nouveau système ont une capacité de production journalière de 1500 passeports en production normale, et 2200 passeports en production optimale », a précisé Dominique Baya. Signalons que le contrat pour la mise en place du nouveau système de production des documents de voyage internationaux avait été signé le 17 mars 2020 à Yaoundé, entre la Délégation générale à la Sûreté nationale (Dgsn) et le consortium Incm-Augentic. Une entreprise allemande. Le Dgsn, Martin Mbarga Nguele avait d’ailleurs paraphé les documents pour le compte du Cameroun et Labinot Carreti, l’avait fait au nom de son entreprise, en présence de SE Corinna Fricke, ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Cameroun.

Ahmed MBALA

Tagged

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *