Cameroun – Pressions sur le gouvernement : On reparle de OTS santé

OTS sante

Inspiré de celui porté avec un relatif succès par les enseignants, le mouvement On a trop supporté (Personnel de santé) tente de fédérer la colère de ces agents publics.

Le 26 juillet dernier, le mouvement On a trop supporté (Ots) personnel de santé est sorti de sa réserve, par le biais d’une déclaration déposée et enregistrée le même jour au ministère de la Santé publique avec ampliation au président de la République et au Premier ministre. Il s’agissait en un mot de faire écho aux revendications de meilleures conditions de travail formulées depuis plusieurs années par les personnels de santé des hôpitaux publics du Cameroun.

En voici l’extrait. Le mouvement Ots personnel de santé « porte à la connaissance du public et de l’administration que suite au préavis de grève déposé le 6 juin 2022 donc (sic) la préoccupation qui est celle des personnels marginalisés, méprisés, martyrisés et qui font face au quotidien aux conditions de travail moyenâgeuses, inhumaines et dégradantes, sous le regard complice des responsables nommés à la tête des différentes structures du ministère de la Santé publique, au risque de commettre des actes regrettables dans l’exercice de leurs fonctions, vu les conditions de travail, nous le personnel de santé observerons un mot d’ordre de grève générale des le mardi 2 août 2022 dès 7h30. »

Cette déclaration signée par un porte-parole nommé Biakolo Ekassi P et attribuée à Ots personnel de santé a fait le tour de divers foras et groupes de réseaux sociaux de médecins, infirmiers, aides-soignants etc qui se la sont frénétiquement partagée. Signe d’une forte adhésion sans doute. Une adhésion toutefois redoutée par le gouvernement, déjà récemment confronté, plus tôt cette année, à une forme de revendication très suivie chez les enseignants, baptisée elle aussi, On a trop supporté (Ots).

Claude Tadjon / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *