Cameroun: Pourquoi une Journée mondiale du lavage des mains au savon ?

Ce 15 octobre 2014, dans plus de 80 pays, on célèbre la JOURNEE MONDIALE
DU LAVAGE DES MAINS AU SAVON (JMLMS). Bien plus qu’une simple journée, cet événement permet de sensibiliser les personnes à un geste simple, qui peut sauver des vies. [pagebreak]A l’occasion de cette journée, le RACE a été associé à cette célébration cette année par son partenaire, l’Ong française PROGRAMME SOLIDARITÉ EAU (www.pseau.org).
Le lavage des mains est un enjeu de santé publique dans tous les pays du monde. Le recul notable du nombre de décès provoqués par des maladies hydriques dans les pays riches à la fin du 19ème siècle s’explique par l’adoption de nouvelles pratiques en matière d’hygiène et d’assainissement. Tout comme l’élimination des matières fécales, le lavage des mains au savon est l’un des moyens les moins chères et les plus efficaces de prévenir ces maladies.
Par ailleurs, le lavage des mains au savon limite la transmission des maladies respiratoires et aide à lutter contre d’autres pathologies telles que les helminthes (vers intestinaux), les infections oculaires, comme le trachome et les infections cutanées telle que l’impétigo.
Les infections diarrhéiques sont la deuxième cause de décès des enfants de moins de 05 ans. Plusieurs études ont démontré que le lavage des mains au savon fait considérablement reculer la morbidité due à la diarrhée chez cette catégorie d’enfants. On entend souvent dire que les maladies diarrhéiques sont liées à l’eau, mais il serait plus correct de dire qu’elles sont liées aux excréments car les agents pathogènes proviennent des matières fécales. Ces agents pathogènes rendent malades lorsqu’ils pénètrent dans la bouche par l’intermédiaire de mains qui ont été en contact avec de la matière fécale, de l’eau ou boisson contaminée, de la nourriture crue non lavée, des ustensiles non lavés ou des salissures sur les vêtements. Le lavage des mains au savon brise l’engrenage de la contamination.

Un chiffre à retenir : 5000 décès chaque année
Selon l’UNICEF, organisme onusien très impliquée sur cette question, pas moins de 5.000 enfants de moins de 05 ans décèdent chaque année dans les pays en développement des suites d’une maladie diarrhéique due à l’utilisation d’eaux contaminées… alors que le « remède » est connu et simple à mettre en œuvre: se laver les mains après avoir été aux toilettes ou avant de manger. Le lavage des mains au savon est donc le moyen le plus efficace et le moins coûteux de prévenir les maladies diarrhéiques et les pneumonies.

Au Cameroun, comme dans la plupart des pays d’Afrique subsaharienne, la sensibilisation à cette pratique utile est en ce moment au point mort.
Alors, ENSEMBLE, mobilisons-nous individuellement et collectivement pour le lavage des mains au savon, il y va de notre santé et celle de notre entourage !

Aniel HIAG NGOG
Chargé de Communication adjoint
RACE – RESEAU ASSOCIATIF DES CONSOMMATEURS DE L’ENERGIE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *