Cameroun plongé dans le noir : scandale financier à Eneo avec des milliards détournés

Eneo Facture

C’est la douche froide pour des millions de Camerounais depuis plusieurs jours. Face à l’impossibilité soudaine de recharger leurs compteurs d’électricité via mobile money, de nombreux foyers se retrouvent privés d’électricité. Derrière ce blackout, un énorme scandale financier au sein de la société Eneo, en charge de la distribution de l’énergie. Explications.

Compteurs éteints : la galère des usagers Eneo

Depuis le 30 janvier, c’est le branle-bas de combat pour recharger ses compteurs chez les abonnés Eneo. Qu’ils soient en prépaiement ou en postpaiement, nombreux sont ceux qui se retrouvent dans l’incapacité d’approvisionner leurs compteurs et de régler leurs factures en ligne. Conséquence : des milliers de foyers plongés dans le noir à travers tout le Cameroun.

Sur les réseaux sociaux, les témoignages affluent de consommateurs excédés ne comprenant pas cet impair informatique. « Nous sommes le 2 février et mon compteur n’a toujours pas été crédité malgré un paiement effectué le 30 janvier » peste un internaute. Même son de cloche via Orange Money ou MTN Mobile Money, les deux canaux privilégiés pour ces micro-paiements du quotidien.

3 milliards FCFA détournés par un pirate informatique

Car derrière cet épineux bug technique se cache en réalité un énorme scandale financier. Selon nos informations, Eneo aurait été victime d’un détournement massif de fonds opéré par un hacker de haut vol infiltré au sein du système informatique. Ce pirate virtuel, encore non identifié, serait parvenu à dérober pas moins de 3 milliards de FCFA en exploitant une faille du circuit de paiement.

Une somme astronomique constituée au fil des transactions des abonnés camerounais. Et qui aurait entraîné le blocage complet du système le temps de colmater cette fuite criante. Au grand dam des usagers, victimes collatérales de ce détournement.

Vers le rationnement pour compenser les pertes ?

Si l’ampleur exacte du préjudice n’est pas encore connue, une chose est sûre : ce vol risque de coûter très cher à Eneo. Outre l’atteinte à son image et à sa crédibilité, la société accuse un important manque à gagner qui pourrait la contraindre à augmenter ses tarifs pour compenser.

Dans ce contexte de crise économique profonde, nul doute que ce scandale tombe très mal pour des ménages camerounais déjà étranglés par le coût de la vie. La crainte d’un rationnement généralisé de l’électricité n’est d’ailleurs pas à exclure dans les semaines à venir, le temps pour Eneo de se refaire une santé financière après ce casse du siècle.

Par Laurent Diby pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *