Cameroun – Ouest : Ça chauffe dans le Sdf à Bafoussam – 237online.com
Politique

Cameroun – Ouest : Ça chauffe dans le Sdf à Bafoussam

Un comité exécutif régional plein de rebondissement s’est tenu à Bafoussam dimanche dernier pour évaluer les activités du parti et se projeter sur les échéances prochaines.

La situation conflictuelle à la circonscription électorale (Ce) de Bafoussam 1er, entre Cyrille Nyang et le député Ndefo Oumbé Sangong a été inscrite à l’ordre du jour du comité exécutif régional du parti du Sdf. Il était question lors de ce conclave de mettre un terme aux querelles internes qui divisent le parti à l’Ouest, afin de mieux préparer les législatives et les municipales de 2019, non sans évaluer le processus électoral de la présidentielle passée.
Pendant des heures de débats houleux, les membres du comité exécutif régional ont finalement décidé de faire valoir l’une des résolutions du comité exécutif national qui consacre Cyrille Nyang président de cette circonscription. « Avant la convocation du corps électoral pour la présidentielle, le comité exécutif régional s’est réuni le 22 juillet 2018 pour valider les structures du parti déjà réorganisées. Parmi celles-ci, il y avait Bafoussam 1er. Au regard des éclats de voix qui ont eu lieu ce jour, le comité a décidé de reporter cette validation après l’élection présidentielle. Et aujourd’hui, nous avons décidé, compte-tenu du fait que la résolution du 7 janvier 2016 prise par le Nec, dit explicitement que ni les députés, ni les maires, ni les sénateurs ne peuvent être des présidents de circonscription électorale. Sur cette base résolution et sur un certain nombre de problèmes que nous avons vécus pendant la campagne à la présidentielle, nous avons validé l’élection du maire Cyrille Nyang comme président de la Ce de Bafoussam 1er. Il est le seul habileté à poser des actes et à représenter le parti dans toutes les cérémonies officielles dans cet arrondissement », confie Florent Tchangop, président du Sdf Ouest.

L’honorable Ndefo Oumbé Sangong crie au complot politique. « C’est la preuve que le bureau régional continue à favoriser nos adversaires et à alimenter les querelles internes dans le parti. Ce problème d’élection était déjà géré. Cette décision du président régional de valider cette élection est contre le statut du Sdf. Je n’admets pas des hommes politiques comme certains membres du comité régional, membres du Nec, qui viennent saboter le parti avec les militants à la base. Le président régional, le secrétaire national ainsi que le vice-président national ont sali le parti dans la région de l’Ouest et ils sont toujours en train de continuer leur complot. Ce complot qu’ils veulent faire contre le parti dans la région de l’Ouest, même s’ils pensent avoir leur frère qui est candidat, est dangereux pour l’avenir du parti », s’indigne-t-il.

Pour Cyrille Nyang, l’heure est désormais consacrée au travail sur le terrain dans le but de maintenir la position de force de l’opposition au Cameroun, mais surtout à la poursuite des projets entamés lors de son passage à la mairie de Bafoussam 1er. Déjà avec un planning de descente sur le terrain, l’ancien maire de cette commune pense avoir l’aval des militants de son parti mais aussi des sympathisants, même s’il a tenu à réfuter certaines tractations qui l’annoncent désormais proche du Mrc. Pour certains observateurs politiques, le Sdf sombre dans l’agonie dans la Mifi au regard des résultats de la présidentielle 2018.

Commenter avec facebook

Source
Aurélien Kanouo
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer