Cameroun : Nintcheu recadre sèchement Cabral Libii et maintient la candidature Kamto 2025

Nintcheu et cabral

La pré-campagne pour la présidentielle 2025 commence à chauffer au sein de l’opposition camerounaise. Dans une réplique cinglante au leader du PCRN Cabral Libii qui appelait à un dialogue préalable sur les réformes, le député Jean Michel Nintcheu a fermement souligné que soutenir Maurice Kamto restait la priorité.

« Nous n’avons pas de temps à perdre dans des démarches politiciennes qui nous distraient » a-t-il asséné, excluant tout report du choix du champion de l’opposition en 2025. Retour sur ce recadrage en règle aux lourds enjeux.

Libii voulait reformater le logiciel, Nintcheu refuse

Pour bien comprendre l’origine des tensions, il faut remonter à une lettre ouverte datée du 12 février 2024. Dans celle-ci, adressée à l’Alliance Pour le Changement (APC) qui réunit les principaux partis anti-Biya, le président du PCRN Cabral Libii plaidait pour un accord préalable sur les réformes (code électoral, semi-présidentiel, etc) avant de désigner un candidat d’opposition unique à la présidentielle de 2025.

Une stratégie de l’étape par étape qui n’a clairement pas trouvé écho auprès du député SDF Jean Michel Nintcheu, porte-flambeau de la candidature Kamto au sein de l’APC.

La stabilité prime sur les calculs pour Nintcheu

Dans sa réponse incisive destinée à recentrer les priorités de l’opposition, JM Nintcheu estime que ce genre de démarche politicienne « distrait » du but final : faire gagner Maurice Kamto en 2025.

Appelant Cabral Libii à cesser ce qu’il considère comme des tergiversations, Nintcheu fulmine : « L’APC n’a pas vocation à se laisser distraire des objectifs expliqués au peuple camerounais », en l’occurrence porter le ticket Kamto-Kamto à Etoudi.

La réaction épidermique du stratège de Kamto traduit les inquiétudes d’une partie de l’opposition quant à toute idée de report ou de renoncement à l’option Kamto 2025 qui fait office de ciment fragile entre des egos parfois concurrents.

Nintcheu oppose un niet catégorique aux appels du pied

En tentant de convaincre l’APC d’ouvrir de nouveaux pourparlers avec le pouvoir sur les réformes avant la présidentielle, le pas de deux imaginé par Cabral Libii semble donc avoir heurté les partisans de la ligne Kamto ou rien.

Quitte à cliver, JM Nintcheu oppose ainsi une fin de non-recevoir sans équivoque aux appels du pied de Libii, perçus comme une manœuvre dilatoire potentiellement mortifère pour l’union sacrée derrière le ticket Kamto-Kamto en 2025.

Preuve que sous des airs policés, la bataille pour conduire l’opposition à la foire d’empoigne de 2025 est bel et bien engagée en coulisses !

Par Francis Dzabatou pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *