CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Société

Cameroun: Niat Njifenji rencontre les chefs traditionnels Bangangté

Les questions de développement et de sécurité au menu de l’échange de dimanche dernier.
Les chefs traditionnels du Ndé n’auraient pas rêvé mieux qu’une audience avec le président du Sénat, Marcel Niat Njifenji, pour une meilleure entame de l’année 2016. Ils sont venus de Bahouoc, Bamena, Bangam-Fokam, Bandounga, Bakong, Bazou, Bangoua, Batchingou, Bagnoung, Bangoulap, Bahouoc (de Bali dans le Nord-Ouest). Les échanges de dimanche dernier rentraient dans le cadre de la troisième édition des causeries républicaines engagées par le président du Sénat. Il a été essentiellement question du développement, ainsi que des questions de sécurité. « Notre rencontre a porté sur le développement du Ndé, sur les relations familiales et sur les problèmes du pays pour que notre flamme pour le soutien au chef de l’Etat reste toujours vive », a précisé le porte-parole des chefs du Ndé, S.M. Roger Nkamajou, chef supérieur Bahouoc.
Marcel Niat Njifenji a encouragé les efforts fournis par les garants de la tradition pour soutenir la politique des Grandes Réalisations impulsée par le président de la République, Paul Biya, afin de faire du Cameroun un pays émergent à l’horizon 2035. 237online.com Il les a, par ailleurs, engagé à rester vigilants dans la lutte contre le terrorisme. Vigilance qui passe par la dénonciation de toute présence suspecte dans leurs différentes communautés. Les chefs traditionnels, a-t-il poursuivi, doivent parler d’une seule et même voix et savoir compter sur sa disponibilité. La cérémonie s’est achevée par la présentation d’une ambulance médicalisée que la fondation Niat va offrir dans les tout prochains jours à l’université des Montagnes de Bangangté.

Lire aussi
Cameroun: Un colonel met le feu à l’exploitation de son voisin

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer