Société

Cameroun: Ngalle Bibehe consolide le vivre-ensemble dans la Sanaga Maritime

Le ministre des transports, par ailleurs élite du département, a offert des bourses et manuels scolaires à plus de 1000 élèves.

L’ambiance était bon enfant. Dans leurs différentes tenues scolaires, les meilleurs élèves du département, accompagnés de leurs encadreurs et parents, ont inondé la maison du parti d’Edéa. Dans une salle archicomble, le ministre Jean Ernest Ngallè Bibehe , digne fils des communautés Bassa Mpo’o Bati était grandement assisté par ses collègues membres du gouvernement au rang desquels le Ministre d’Etat, ministre de la justice garde des sceaux, son ministre délégué, le Préfet, les sous-préfets, des honorables députés, les chefs traditionnels et bien d’autres personnalités encore.

Pour donner du ton à cette cérémonie consacrée à la célébration de l’excellence scolaire, après l’exécution de l’hymne national, il revenait au délégué du gouvernement Dieudonné Nzoke de prendre la parole. Dans son discours, le délégué du gouvernement appellera les élèves à mériter la confiance de leurs enseignants et de leurs parents pour exceller dans leurs cursus scolaires. C’est dans cet élan qu’il a promis que le gouvernement et les élites apporteront toujours leurs soutiens aux meilleurs de même qu’il a exhorté tous ces enfants au culte de l’effort.

Pour le président du comité d’organisation qui prenait la parole juste après, il a décliné les grandes articulations de cette nouvelle déclinaison de la célébration du vivre-ensemble dans la Sanaga Martime et a pour ainsi, remercier la fondation « Main tendue » dont le promoteur n’est autre que le Ministre des transports. Ces remerciements iront aussi à toutes les commissions qui se sont démenées pour la réussite de cet évènement.
Le Ministre Jean Ernest Ngallè Bibehe, prenant la parole, soulignera les grands axes qui motivés cette nouvelle déclinaison en ces termes : « je voudrais vous dire combien les populations de la Sanaga-Maritime sont heureuses de vous recevoir ce jour, à l’occasion de la célébration du vivre-ensemble dans la communauté éducative. Cérémonie, à laquelle, vous avez bien voulu prendre part ce 14 Septembre 2019, et qui se veut la première d’une longue série visant, d’une part, la consolidation de notre riche héritage culturel commun, et d’autres part, la mise en place des bases solides pour l’épanouissement socio-économique de nos générations futures ».

Lire aussi
Cameroun: Un membre du comité de vigilance abattu par Boko Haram à Bakarifé

Pour rendre un hommage mérité a toutes ces têtes couronnées de la Sanaga Maritime qui ont marqué la vie sociale, culturelle, administrative et même politique, Jean Ernest Ngallè Bibehe citera : Louis Bapes Bapes, Géorges Walter Ngango, Joseph Mboui, Luc Loé, Omog Likabo, Roger Gabriel Nlep, Thomas Melonè, Stanislas Mélonè, Pierre Nguidjol Nguidjol, François Mbome, Handt Bisseck, Philippe Mataga, l’Abbé Baba Simon Mpeckè, Bernard Eding, Emmanuel Minoué etc. « C’est important pour que vous gardiez à l’esprit que vous marchez sur les pas d’illustres parents dont certains ont été membres du gouvernement, d’autres de grands universitaires et enseignants, une autre catégorie encore, des génies politiques »,a tenu à préciser le ministre des transports.

Une ponctuation qui valait tout son pesant d’or dans la mesure ou aujourd’hui, la Sanaga Maritime veut se démarquer comme cette source où toutes les communautés peuvent s’abreuver. C’est dans cette option que le ministre a tenu à souligner l’importance de l’école et de décliner les prochains axes d’intervention de la fondation Main Tendue. « Comme vous le constatez, l’école est le chemin qui mène à la formation professionnelle, à un métier, à un emploi, à la sécurité sociale et à la vie. Toutefois, les enjeux du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui exigent que nous, vos parents, et vos élites, soyons toujours plus proches de vous afin de mieux vous accompagner dans l’accomplissement de chacune des étapes précitées. Telle est la mission que se donne la fondation main tendue, sponsor officiel de cette cérémonie, dont les prochaines actions porteront sur la promotion agro-alimentaire, les soins de santé, du sport et plus globalement le développement humain», va-t-il martelé.

Lire aussi
Sérail - Santé: Yves Michel Fotso va de mieux en mieux

Pour détendre l’atmosphère, des sonorités particulières ont été distillées à la maison du parti, lieu des cérémonies. L’on a eu droit aux danses folkloriques, aux sonorités modernes dans une ambiance festive ou les parents étaient heureux de constater que leurs enfants avaient des primes qui, au-delà du matériel scolaire étaient chiffrés. Le ministre d’Etat, ministre de la Justice garde des Sceaux, Laurent Esso a remis un chèque de 100.000 francs à la meilleure moyenne au Bac dans tout le département. Aussi, convient-il de souligner ici que ces récompenses allaient de 25.000 francs cfa à 100.000 francs. De quoi remettre du baume au cœur des élèves pour qu’ils puissent se surpasser dans les prochaines années.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer