Cameroun : Nathalie Koah asymptomatique au Coronavirus

Nathalie Koah porteuse du covid-19

Selon une note d’information qui fait actuellement le tour des réseaux sociaux, l’ambassade du Cameroun à Malabo (Guinée-Equatoriale) demande le retour de l’ancienne petite-amie de Samuel Eto’o alors qu’elle est asymptomatique au coronavirus.

C’est assurément le buzz du jour. Dans une correspondance en date du 16 avril 2020 qui enflamme actuellement la toile, l’ambassadeur du Cameroun en Guinée-Equatoriale fait parvenir une information au gouvernement. 237online.com s’est chargé de relever ce qui est écrit. « J’ai l’honneur de porter à la haute connaissance du département que l’ambassade du Cameroun a reçu une demande de facilitation pour le retour au Cameroun de madame Koa Hélène Nathalie Séraphine », fait-il savoir.

Parmi les mesures drastiques mises en œuvre par les pouvoirs publics, la fermeture des frontières aériennes, maritimes et terrestres en fait partie. Mais en lisant le télégramme, on apprend que l’influenceuse est asymptomatique au Covid-19, et que le représentant de l’Etat camerounais en terre équato-guinéenne dit clairement qu’il y’aura dérogation de la règle. « De nationalité camerounaise, cette dame serait revenue des Etats-Unis d’Amérique en passant par la Guinée-Equatoriale. Elle a observé une quarantaine ici à Malabo du 25 au 08 avril 2020. Déclarée asymptomatique, elle pourrait être ramenée à Yaoundé par un vol de la compagnie Cronos partant de Malabo aux spécifications ci-après 3 CMAC. Embraer 145. A son bord un passager Hélène Nathalie Séraphine Koah, camerounaise détentrice d’un passeport numéro 888783 du 26 novembre 2018 à Yaoundé », ajoute le diplomate.

En poursuivant la lecture, et en regardant la date de signature (16 avril 2020), tout laisse croire que l’entrepreneure est déjà au pays. « Elle sera la seule à sortir de l’avion à Yaoundé. Le vol pourrait être programmé dans les 24 heures suivant la notification des autorisations spéciales de survol de l’espace aérien camerounais et de l’atterrissage à Yaoundé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *