Cameroun – Musique: « Boko Haram, tu ne nous peux pas »

Dans son nouveau single, le rappeur One Love met en garde les éléments de la secte islamiste et appelle les citoyens à faire bloc derrière l’armée camerounaise.Boko Haram, on va te montrer que tu ne nous peux pas. Tu sors même d’où ? Tu crois que notre armée a peur de tes voyous ? » Dans le clip mis en ligne sur la plate-forme de vidéo Youtube, One Love, entouré des drapeaux au vert-rouge-jaune national, met en garde les éléments de la secte islamiste Boko Haram qui tuent la population à l’Extrême-Nord du Cameroun. Dans le single de quatre minutes et 25 secondes intitulé [i]« Boko Haram tu ne nous peux pas »[/i], One Love envoie des avertissements à ces[i] « voyous »[/i].[i] « Tu es même quoi ? Allez déposer vos armes», « Boko Haram, on va vous malaxer, vous décapiter ».[/i]
Pour accompagner ses paroles, One Love habille le clip des personnages de tous bords (jeunes, adultes, hommes, femmes et enfants). Ils tiennent pour la plupart des pancartes où il est écrit [i]« Je suis Kolofata ».[/i]
Pour faire passer le message au grand nombre, One Love utilise le camfrangalis (jargon issu du mélange du français et de l’anglais). Morceaux choisis :[i] « Allez faire vos choses ailleurs si non on va vous kill (tuer) »[/i], « Boko Haram, tu vas ya (subir) ».
« Vous vous croyez où ? Bande de boutman (bêtes). Même làbas au front, nous sommes des Lions Indomptables ». Joint au Love assure qu’il n’a pas peur
de la secte islamiste. [i]« Nous ne devons pas avoir peur des personnes qui veulent détruire notre pays. Je veux soutenir nos soldats. La paix est notre trésor. J’ai écrit cette chansonn pour montrer à nos frères et sœurs que nous devons protéger notre pays »[/i], dit-il. Son but ?
Eveiller la conscience de tous les Camerounais du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest et de la diaspora.
« Boko Haram tue nos frères et sœurs à l’Extrême-Nord.
Nous devons soutenir notre armée et faire bloc, indique le rappeur âgé de 30 ans. Nous gle [i]« Boko Haram tu ne nous peux pas »[/i] est sorti le 27 janvier 2015. Sur la plateforme de vidéo Youtube, on enregistre déjà 12 293 vues. One Love, de son vrai nom Roland Etogo Akape, explique que depuis cette sortie, il reçoit des coups de fils le félicitant de ce single « patriotique » qui a été inclus dans son 2èmealbum [i]« Empreinte indélébile ».[/i] Roland


Etogo confie au Jour qu’une partie de l’argent issu des ventes du single et des concerts sera envoyée[i] « aux familles victimes de Boko Haram ».[/i]

Josiane Kouagheu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *