Economie

Cameroun – MINPMEESA : Achille Bassilekin III fait le bilan

En poste depuis le 4 janvier 2019, le Ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale de de l’Artisanat (MINPMEESA), et ses proches collaborateurs étaient face à la presse vendredi 26 février 2021, pour décliner les activités, missions et programmes, ainsi que les réalisations de ce Ministère, dont ils ont la charge.

Il en ressort de ladite conférence de presse que le MINPMEESA met 700 millions FCFA chaque année à la disposition des organisations de l’économie sociale. Le Cameroun compte 98,5% de Très Petites entreprises (TPE et PE), contre 1,3% d’entreprises de taille moyenne et 0,2% de Grandes entreprises (GE). Dans le même temps, 84,2% de PME évoluent dans le secteur tertiaire, contre 15,6 % dans le secondaire et 0,2% dans le primaire. Au jour d’aujourd’hui, 54,4% des entreprises camerounaises sont basées à Douala et Yaoundé.

Les programmes du MINPMEESA créé le 08 décembre 2004, s’adossent sur les orientations de la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 (SND-30). Il a pour enjeux et défis l’accélération de la croissance économique et la transformation structurelle de l’économie camerounaise. Ainsi que la réduction de la pauvreté, du chômage, du sous-emploi et la promotion du « Made In Cameroon. »

Lire aussi
Enseignement supérieur : une convention institutionnalise désormais les cours de la « Huawei ICT Academy » dans les programmes académiques

De facto, le MINPMEESA escompte qu’en 2030, un bon maillage territorial des entreprises sur la base des potentialités des différentes zones écologiques, prévoit de porter à 70% le nombre de TPE, PE, 25% celui des ME et à 5% les GE. En outre, il a pour mission prescrite par la SND-30, de porter en 2030 à 60% le nombre des PME dans le tertiaire, à 30% dans le secondaire et à 10% dans le primaire. L’objectif vise à porter le taux de croissance annuel de 4,6% à 8,1% et celle du secteur hors pétrole à plus de 8% en moyenne.

Au cours des échanges avec les hommes de médias, les réalisations du MINPMEESA ont été évoqués. Parmi celle-ci, figurent en bonne place les nombreux ateliers de renforcement des capacités avec les artisans, la modernisation du Centre International de l’Artisanat de Yaoundé, la signature du contrat d’assurance qui lie le MINPMEESA à AXXA Assurance, la mise sur pied de la Pépinière Nationale d’Entreprises d’Edéa, l’inauguration d’une nouvelle délégation départementale à Bafia (Mbam-et-Inoubou)…

Lire aussi
Conséquence de la mauvaise gouvernance au PAD : CMA CGM quitte le Port Autonome de Douala

La Rédaction

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page