Cameroun: Manaouda Malachi ne peut rien contre les faux médicaments - 237online.com
Actualité

Cameroun: Manaouda Malachi ne peut rien contre les faux médicaments

Tout se passe à partir de minuit quand le ministre dort – Un lobby de milliardaires pilote l’industrie – Pas de pharmacie partout au Cameroun – Les pharmacies conventionnelles placent les produits dans le noir – Des centaines de motos sillonnent quartiers et villages pour vendre les produits – Les pharmacies de rue détaillent les médicaments.

Depuis quelques semaines le ministre de la santé publique mène une campagne de lutte contre la vente des médicaments hors du circuit légal. Tous ceux qui vendent les médicaments hors des pharmacies conventionnelles sont ciblés par cette campagne. Il est question pour le Dr Manaouda Malachie d’éradiquer le phénomène et protéger les populations contre les maladies causées par les mauvais produits. L’ambition du ministre de la santé de mener la vie dure aux commerçants desdits médicaments a été applaudie.

Mais Manaouda Malachie aura fort à faire contre un circuit très complexe de commercialisation desdits remèdes. Un costaud mur invisible est face à lui. Il ne pourra que pourchasser les vendeurs que l’on aperçoit dans les rues.

Un lobby de milliardaires aux commandes

Après avoir annoncé son projet de lutter contre les vendeurs des médicaments dans les rues, le ministre Manaouda Malachie a surpris un ancien haut responsable du ministère de la santé publique, qui émet des réserves au succès de son opération: « C’est une opération qui a dépassé tous ses prédécesseurs…lutter contre les faux médicaments c’est comme lutter contre le commerce du chanvre… C’est une industrie terrible où tu ne sauras jamais qui est DG… c’est une grosse mafia où il ne faut même pas pointer ton nez si tu veux mettre long là ». D’aucuns disent même que, « ces gens qui saluent Manaouda tous les jours là sont les propriétaires de cette industrie ». Il ne lui sera donc pas facile de mener le combat avec succès devant tous ces obstacles.

Tout se passe la nuit L’autre obstacle que le ministre de la santé publique devra surmonter est le moment où les cargaisons de ces remèdes entrent au Cameroun, et sont distribués dans les 4 coins du pays. Selon des informations crédibles, « tout se déroule la nuit, et surtout quand tout le monde dort déjà ». D’après notre informateur, « c’est l nuit que les camions portant ces médicaments arrivent et dorment dans les résidences impénétrables et insoupçonnables… C’est à partir d’ici que les détaillants passent charger leur quantité avant d’aller les placer dans les comptoirs ». Le ministre Manaouda devra d’abord gagner ce premier combat, point de départ de toutes les opérations.

Des centaines de motos sillonnent nos quartiers et villages

Les médicaments que le ministre de la santé publique veut combattre se vendent sur les motos depuis quelques temps. Non plus seulement sur les comptoirs et dans les marchés. Ces motos chargent à partir des villes et vont vers les villages où se trouvent les petits détaillants, qui animent localement leur pharmacie. Dans les villages que touchent ces commerçants des médicaments par motos, on adore ces produits et personne n’est prêt à tendre l’oreille au MINSANTE.

Commenter avec facebook

Source
Réalités Plus. N°0053, 08 août 2019
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer