Cameroun – lycée de Nkometou: Un enseignant détourne les cotisations des élèves :: Cameroon

Le 20 décembre dernier, le sieur Etomo professeur d’Allemand, est apparu, et les élèves n’étaient pas les seuls à le percevoir, comme un contempteur des actions louables de Madame le proviseur Nka Régine.Ce 20 décembre 2013 était jour de départ en congés de Noël. Au lycée de Nkomotou établissement du secondaire situé à une vingtaine de kilomètres de la capitale du Cameroun sur l’axe routier Yaoundé-Bafoussam, il était prévu ce jour la finale « Régine Nka » du championnat de football.
Match qui devrait opposer la terminale A4 Espagnol à la première A4 Allemand. Un match qui ne va pas se jouer parce que le sieur Etomo aurait disparu avec l’argent destiné aux enveloppes à allouer aux joueurs s’étant illustré tout au long de ce championnat. « Nous avons une coopérative dans notre établissement. Pour mettre sur pied ce championnat, chaque salle de classe devait verser 5.000 Fcfa dans la cagnotte.
Cet argent était encaissé par le président de la coopérative qui est un élève. Ce dernier nous a rassurés qu’il a tout remis au professeur Etomo qui pourtant était là ce matin. C’est donc en toute connaissance de cause qu’il a choisi de disparaître dans la nature », racontent les élèves sur leur chemin de retour du lycée. « Nous nous sommes bien préparés pour s’assurer un bon départ en congés de Noël. Cela a été gâché. Même le professeur Zoa à qui nous avons fait recours, n’a pu rien faire car, après avoir constaté les dégâts de son collègue, il a décliné la responsabilité », renchérissent d’autres.

N’ayant pas trouvé un élément de substitution pour pouvoir apaiser les tensions à l’instant, Madame le proviseur n’avait qu’à demander aux élèves de regagner leurs familles, et renvoyant ce problème en janvier 2014 mois de rentrée du deuxième trimestre de l’année scolaire 2013-2014. Le moins que l’on puisse dire est que le sieur Etomo a perdu non seulement sa dignité, mais aussi la confiance et le respect qu’il inspirait.

Source: Dikalo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *