Cameroun – Lions Indomptables: Bidoung Mkpatt ordonne la signature de Finke

Le ministre des Sports a instruit Tombi A Roko de finaliser dans l’urgence les contrats du tacticien allemand et de ses collaborateurs du staff technique.
En fin de contrat depuis mai 2015, Volker Finke pourrait signer sa prolongation de contrat dans les prochains jours. L’entraîneur-sélectionneur des Lions Indomptables a le soutien du ministre des Sports et de l’éducation physique. Lors d’une rencontre de prise de contact avec le nouveau bureau exécutif de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) hier au siège de son département ministériel, Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt a demandé à Tombi A Roko «de finaliser en urgence, les contrats des encadreurs techniques de l’équipe nationale de football fanion, et de nommer des responsables à tous les postes prévus». Parce que Stéphane Mbia et ses coéquipiers ont d’importantes missions à remplir notamment se qualifier à la phase finale de la CAN 2017 et terminer au podium, se qualifier à la Coupe du monde de Russie 2018 et, remporter la CAN 2019 au Cameroun.
Le football était en effet au cœur des débats au cours de cette rencontre Minsep – Fécafoot. De la gestion des sélections nationales minimes aux sélections A, en passant par les infrastructures, les championnats et les différents programmes de détection et de préparation de compétitions, Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt et Tombi A Roko ont (presque) touché tous les points. Objectif de cette rencontre de prise de contact avec le nouveau bureau exécutif de la Fécafoot : fixer les bases du partenariat entre leurs deux institutions afin de veiller à ce que la tendance aux contre-performances enregistrées par les équipes nationales soit inversée. Parce que «le succès nous a abandonné depuis longtemps», constate Bidoung Mkpatt.

Des grands chantiers en vue
En invitant son hôte de la Fécafoot a toujours avoir présent en esprit que «le chef de l’Etat et le peuple camerounais attendent des victoires», le patron des Sports camerounais, fidèle à son ton martial, ne s’est pas fait prier pour dérouler son plan de bonne conduite pour les prochaines années. Il s’agit entre autres de préconiser «ensemble qu’il n’y aura plus de place aux discours, aux explications interminables sur les échecs répétés, les justifications d’erreurs, méprises et frustrations essuyées» ; plus de place pour «les revendications intempestives insolites, aux comportements pernicieux ayant des effets démobilisateurs». Pour Bidoung Mkpatt, il sera surtout question d’œuvrer pour reconquérir les victoires. Et ceci passe par plusieurs chantiers parmi lesquels : l’organisation des championnats nationaux dames et messieurs de qualité dans toutes les catégories ; la mise en place d’une Direction technique nationale forte, animée par des hommes compétents à même d’élever le niveau technique et tactique des joueurs ; et l’organisation des CAN féminine de 2016 et masculine de 2019.
«Nos objectifs à ces deux compétitions seront de les remporter», promet Tombi A Roko. Mais l’urgence sera d’abord la CAN féminine. Selon Bidoung Mkpatt, il s’agira pour la Fécafoot de permettre à l’entraîneur d’avoir un champ de détection assez large ; organiser des missions de détection à l’étranger ; requérir de l’entraîneur un plan de préparation à la dimension des ambitions de la sélection nationale ; envisager l’organisation de matches amicaux avec des adversaires de poids ; valider le plan de préparation et évaluer le coût financier de l’ensemble des opérations ; et assurer le suivi rigoureux du plan de préparation. Un certain nombre de recommandations qu’avait déjà intégré le président de la Fécafoot, dans son projet.

Arthur Wandji

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *