Cameroun : L’hôpital Laquintinie se dote d’un centre d’hémodialyse

Laquintinie en chantier

La pose de la première pierre par le ministre de la Santé publique, Dr Manaouda Malachie a eu lieu vendredi, 26 février dernier.

Si les délais des travaux sont respectés, le membre du gouvernement sera à nouveau dans la métropole économique dans trois mois, cette fois, pour procéder à l’inauguration de ce centre d’hémodialyse que l’on présente comme le plus grand du Cameroun et de toute la sous-région. Réalisé par Metrocalib, une entreprise de droit camerounais, spécialisée dans les nouvelles technologies, l’équipement et la fourniture des consommables médicaux, ce projet se démarque à bien des égards des autres centres. Le centre sera constitué d’une vingtaine de postes d’hémodialyses et deux salles d’eaux à la différence des autres centres qui ne disposent qu’une seule salle d’eau. Primordiale pour le fonctionnement des centres d’hémodialyse, ces deux salles assurent une prise charge continue des patients insuffisants rénaux. Appelé « R.O Water traitment system, l’appareil qui produit l’eau nécessaire à l’hémodialyse a une capacité de 1000 litres par heure et alimente une vingtaine de postes simultanément» explique Carolle Eyoki Beas, responsable de la communication à Metrocalib.

«Au cas où une salle d’eau tombe en panne, la deuxième salle prend le relais. Ce qui permet la prise en charge continu des insuffisants rénaux », ajoute-t-elle. Ces machines sont des machines ouvertes c’est-à-dire qu’elles peuvent prendre des consommables autres que ceux proposés par le partenaire du projet Metrocalib. Les vingt appareils seront disposés dans quatre salles. Il y aura quatre appareils dans des salles communes. Deux appareils seront disposés dans une salle réservée aux personnes souffrant des pathologies respiratoires, une autre salle avec deux appareils sera réservée aux personnes souffrant des pathologies contagieuses comme le Sida ou la Covid-19 et une salle Vip qui aura des services additionnels.

Ce projet rentre dans le cadre de la convention entre l’hôpital Laquintinie et Metrocalib qui construit, équipe et assure la maintenance du centre à ses frais propres a-t-on appris. En retour, la Hld effectuera des remboursements mensuels pendant 5 ans. Ce sera le deuxième centre d’hémodialyse dans la région du Littoral après celui de l’Hôpital général. Il a une capacité de prise en charge de 150 patients par semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *