Cameroun: L’hélicoptère du Mindef en panne à Yokadouma

C’est au moment de repartir du chef-lieu du département de la Boumba-et-Ngoko que l’appareil n’a pas pu décoller.
Selon des sources locales, « l’hélicoptère militaire ayant conduit Joseph Beti Assomo, le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense (Mindef) à Yokadouma n’a pas pu repartir de cette ville de l’Est Cameroun ». « Après avoir fait ses adieux au préfet de la Boumba-et-Ngoko, le Mindef, le gouverneur de l’Est et leur état-major respectif ont pris place dans l’hélicoptère qui les attendait au stade de football de la compagnie de gendarmerie nationale de Yokadouma », renseigne une source très au fait de la situation. « Le pilote laisse chauffer le moteur pendant environ cinq minutes et enclenche le système de décollage qui bloque. Puis, le moteur se coupe », relatent des témoins de la scène. Pendant environ dix minutes, les multiples tentatives de l’équipage à faire repartir la mécanique sont vaines. Finalement, Joseph Beti Assomo va descendre de l’hélicoptère militaire et être conduit avec sa suite à la résidence du préfet de la Boumba-et-Ngoko où tous se trouvent toujours.
La présence du Mindef à Yokadouma rentre dans le cadre de la tournée qu’il a entamée en début de semaine à travers les unités de défense postées aux frontières entre le Cameroun et le Nigéria à l’Extrême-nord d’une part, et la République centrafricaine (Rca) à l’Est d’autre part. Après être arrivé à Bertoua hier en soirée, Joseph Beti Assomo a pris les airs pour Yokadouma où il est arrivé aux environs de 10 heures et 15 minutes ce jeudi 29 octobre 2015. Sur place, il a visité le nouveau bâtiment de la compagnie de gendarmerie de céans et le 13ème bataillon d’infanterie motorisé (Bim) où il a présidé une séance de travail.
« C’est de là que, deux heures et demi plus tard, affirment nos sources, il est parti avec la volonté de se rendre à Kentzou, autre localité de la Kadéy, frontalière avec la Rca, située à quelques encablures de Yokadouma. » Malheureusement, il ne repartira jamais avec l’hélicoptère qui l’a amené de Bertoua. Aux dernières nouvelles, apprend-on, il attend qu’un autre appareil décolle de Yaoundé pour le ramener sur Bertoua, « l’étape de Kentzou ne pouvant plus être effectuée ce jour », rapporte une source au sein de la délégation restée dans le chef-lieu de la région de l’Est.

bernardbangda22.over-blog.com: Bernard Bangda

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *