Economie

Cameroun: L’État veut booster la production du riz

Un appel à manifestation d’intérêt a été lancé par le Minader.

Le gouvernement camerounais à travers le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (Minader) vient de lancer un avis de manifestation d’intérêt pour les opérateurs nationaux et étrangers désireux d’investir sur les terres agricoles aménagés pour la production du riz dans le département du Logone et Chari, dans la région de l’Extrême-Nord.

L’annonce y relative a été publiée le 05 décembre 2019 dans le quotidien bilingue national Cameroon tribune. En effet, cet appel intervient dans le but de résoudre et de réduire substantiellement les importations de denrées alimentaires notamment dans la filière riz que l’Etat du Cameroun envisage la réalisation de ce projet. L’offre vise la préqualification des acteurs et des entreprises à l’échelle nationale et internationale du secteur privé susceptible d’investir sur la production et la transformation du riz.

Lire aussi
Cameroun: La construction du barrage de Bini à Warak relancée

13 102 hectares de terres sont déjà aménagés dans le département du Logone et Chari et repartis dans les arrondissements de Zina qui s’étend sur 9 521 ha, dont 6521 ha seront disponible pour la mise en œuvre du projet. De même à Makary c’est 411 ha qui seront exploités. 970 ha seront exploités dans le Logone Bimi et à Ndu. Par ailleurs, dans la zone de Mara- Goulfey- Moulouang-Hilélé, Goulfey Gana 2200 ha seront exploités.

Ce projet arrive à point nommé dans la mesure où il vient en soutient à la Société d’expansion et de modernisation de la riziculture (Semry) a approvisionné davantage les populations du Cameroun en général et de l’Extrême-Nord en particulier, concrètement l’entreprise rizicole nationale envisage d’augmenter sa production annuelle de 80 000 à 150 000 tonnes dans les années à venir.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer