Cameroun: Les prisonniers Ambazoniens refusent de négocier avec Paul BIYA à travers la Suisse

Alors qu’on annonce des négociations entre Paul Biya et les leaders anglophones par l’intermédiaire des autorités Suisses, ces derniers affirment que les discussions n’ont pas commencé.

Les autres leaders anglophones de l’Etat imaginaire d’Amazonie enfermés à la prison principale de Yaoundé rejettent la médiation helvétique à travers un communiqué qui est parvenu à notre rédaction .

“Nous, prisonniers de guerre Ambazoniens actuellement incarcérés dans les prisons infâmes camerounaises, rejetons avec la dernière énergie la médiation de la Suisse à propos de la crise anglophone.

En effet, nous n’avons pas confiance aux Suisses. Car, l’histoire nous renseigne qu’un Suisse n’est pas un homme d’honneur.

Nous savons tous par exemple que pendant la 2eme guerre mondiale, alors que le reste du monde s’entretuait, les Suisses sous le couvert d’une fausse neutralité, s’évertuaient plutôt à organiser le trafic juteux de l’or et des richesses volées par les Nazis et Hitler.

En plus, Biya est très proche d’eux et certaines personnes généralement bien informées disent qu’il est même citoyen Suisse. Sans oublier le fait que nous avons des informations fiables selon lesquelles la Suisse a un deal secret avec Biya pour imposer le fédéralisme aux Ambazoniens en échange de la sauvegarde des intérêts de l’industrie du chocolat suisse au Cameroun.

Dès lors, nous n’accepterons qu’une négociation dans un pays véritablement neutre, avec les USA, la Carter Foundation, UA et ONU comme facilitateurs et mediateurs.

Que ceci soit aussi clair pour tous, aucune négociation efficace n’aura lieu s’il reste même un seul prisonnier de guerre Ambazonien dans les geôles camerounaises !

Rev. Bertin Kisob,
Coordonnateur général APGAC ( Prison Principal de Kodengui Yaoundé ).”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *