CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Sport

Cameroun : Les menaces d’un ministre contre Samuel Eto’o !

C’est ce qu’il a déclaré lors de son passage sur RFI (Radio France International).

Le récent passage de l’ex pichichi du Fc Barcelone sur la radio française était quelque chose de très intéressant. Samuel Eto’o a donné son point de vue sur ce qui freine le développement du football africain en général, et celui de son pays le Cameroun en particulier. Il a aussi fait une déclaration dont nul n’avait la moindre idée.

Selon lui, le véritable problème de ce sport est à la source. Samuel Eto’o rejette la faute sur les dirigeants des pays africains. Il pense que le football se porterait mieux, dans ce continent, si les dirigeants mettent sur pied des bons centres de formation et revalorise les tournois locaux : « Développer le football africain dépend de chaque fédération. Mais il y’a des mauvais dirigeants, et ça c’est la première chose. Parce que, si vous voyez, nos fédérations sont très pauvres, et elles s’appuient sur nos Etats. Or, la priorité pour nos états ce n’est pas le football. Et bien même quand il y’a des fonds alloués pour le football, il y’a beaucoup de chantage, il n’y’a pas de vision, il n’y’a pas une politique pour développer le sport ou le football en particulier », a déclaré le meilleur joueur africain de tous les temps.

Lire aussi
Cameroun : Les excuses du pasteur ayant prédit la mort de Samuel Eto’o

Il a également parlé des lions indomptables. Un des véritables problèmes qu’a connu la sélection camerounaise à son époque était les multiples clans. Il affirme même avoir été menacé par un ministre camerounais pour un problème lié à cette situation : « …Moi, j’ai vécu pendant 10 ans ou il y’avait un clan de personnes qui voulaient jouer entre eux pourtant les meilleurs n’étaient pas dans ce clan, il y’avait un ou deux joueurs qui méritaient de jouer. Vous ne pouvez pas prendre un groupe d’amis et les mettre pour défendre 25 millions de camerounais. Alain, un de tes amis ministre m’a carrément menacé lors du truc qu’ils ont organisé entre eux pour dire que c’est Samuel Eto’o le fautif », ajouté l’ancien ballon d’or africain.

Lire aussi
Générosité: Samuel Eto'o va stopper le Covid-19 au Cameroun

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer